observatoire des sondages

Au Panama aussi les sondeurs se trompent

mardi 6 mai 2014

Le résultat de l’élection présidentielle du Panama consolera peut-être les sondeurs Français : leurs homologues panaméens n’ont en effet guère été plus performants lors de cette présidentielle qu’eux-mêmes lors des récentes municipales. L’ancien ministre des affaires étrangères, Juan Carlos Varela, donné systématiquement perdant, face à ses deux adversaires, dans tous les sondages d’intention de vote réalisés peu de temps avant le scrutin (cf. ci-dessous), a été élu dimanche 4 mai avec 39,1% des suffrages. Une internationalisation des défaillances sondagières en somme.

Juan Carlos Navarro (Parti Révolutionnaire Démocratique)
José Domingo Arias (Changemement Démocratique)
Juan Carlos Varela (Parti Panamiste)
Ipsos-Panama Opina (23 avril 2014)
34,2%
33,9%
29,1%
Dichter & Neira-TVN (23 avril 2014)
30%
35%
32%
Ipsos-Panama Opina (28 mars 2014)
31%
33%
26 %
Dichter & Neira-TVN (28 mars 2014)
32%
39%
26 %

Lire aussi

  • Il y a 39 ans : F. Mitterrand, les sondages et la peine de mort

    9 mars 2020

    Le 16 mars 1981, invité à l’émission « Cartes sur table » d’Antenne 2 François Mitterrand, alors candidat à l’élection présidentielle, déclare ouvertement son opposition à la peine capitale en dépit des (...)

  • Casse-tête sondagier

    30 novembre 2019

    L’agence de lobbying Dentsu Consulting assistée par le sondeur Odoxa assure que « les Français » sont favorables au deux tiers à la journée de grève du 5 décembre (France Info et le Figaro, 28 novembre (...)

  • Municipales à Paris : à sondage confidentiel, sondage confidentiel à demi

    10 juillet 2019

    Les prochaines élections municipales n’auront lieu qu’en mars de l’année prochaine, mais cela fait bien longtemps que la presse et les sondeurs spéculent sur les résultats définitifs. A Paris (...)