observatoire des sondages

Bataille de Pushs Poll à l’UMP

jeudi 7 juin 2012

Il est des batailles qui prêtent à sourire comme celle que se livrent dans la 9 circonscription des Hauts de Seine, Claude Guéant, candidat officiel de l’UMP et Thierry Solère, exclu de l’UMP, pour avoir refuser de se retirer.

Le 20 mai, l’IFOP et la société d’expertise comptable Fiducial, annonçaient la victoire de Claude Guéant au deuxième tour face à la candidate PS, 57% contre 43%. Thierry Solère n’étant crédité que 15% d’intentions de vote au premier tour (JDD, 20 mai 2012).

Le 4 juin, un sondage CSA, payé par l’Association de soutien électoral de Thierry Solère, annonçait la victoire de Thierry Solère (55%) face à Claude Guéant (45%).

Les échantillons ne sont que de 605 et 604 personnes. Les intentions de vote exprimées ne sont mentionnées nulle part. L’absence de cette information laisse supposer que les effectifs « utiles » sont nettement inférieurs. A notre connaissance, aucun candidat ne s’est plaint à la commission des sondages

Lire aussi

  • Se payer un sondage

    9 janvier 2022

    Si les sondeurs utilisent leurs sondages comme outil d’auto-promotion, destinés avant tout chose à entretenir leur notoriété, ils ne sont bien sûr pas les seuls à y avoir recours comme outil (...)

  • Et maintenant les sondages Bolloré...

    9 janvier 2022

    Devenu progressivement muet médiatiquement depuis son rachat par le groupe Bolloré en 2008 suivi en 2015 de son intégration au groupe Havas, le sondeur CSA tente depuis quelques mois un « come back (...)