observatoire des sondages

Cote de popularité de François Hollande en hausse : le bricolage des causes

mardi 28 mai 2013

Alléluia ! Mesure absurde par excellence [1], la cote de popularité de François Hollande établie par l’Ifop est remontée en cette fin mai 2013 à 29%, soit 4 points de plus par rapport au mois d’avril. Celle du Premier ministre Jean-Marc Ayrault est en hausse de 3 points (33%) [2].

Quant à l’explication, puisqu’il en faut, on appréciera la profondeur des commentateurs qui attribuent cette progression au respect de l’une des promesses électorales de François Hollande, l’adoption du mariage homosexuel, et à sa conférence de presse « réussie » le 16 mai [3]. Comment le savent-ils ? Ils le supposent.


[2Ifop-JDD, 25 mai 2013.

[3CF. Le JDD, 25 mai 2013. Un autre sondeur, BVA, nous avait assuré entre temps qu’une large majorité de « Français » n’avait pas été convaincue par la prestation du président de la République (I>télé, Le Parisien, 17 mai 2013).

Lire aussi

  • Les sondeurs face au covid-19 : l’occasion manquée

    17 avril 2020

    Comme la grande majorité des entreprises du secteur dit marchand les sociétés de sondages ont vu leurs activités sensiblement décroître depuis le confinement lié à la pandémie du covid-19. Sauf une, la (...)

  • La popularité de François Hollande est-elle une information ?

    5 décembre 2016

    On connait la défense des sondeurs face aux critiques relatives à la « justesse », à la pertinence, à l’intérêt... voire à l’absurdité de leurs mesures : juste « une info ».
    Cas pratique
    Après « (...)

  • François Hollande en hausse : l’effet canicule

    24 août 2015

    En ces temps de turbulences politiques ou climatiques, le « raisonnement sondagier » reste aussi rustique. Il plaira peut-être à François Hollande et à Manuels Valls qui voient leur popularité, selon le (...)