observatoire des sondages

Croire aux promesses électorales ou pas

samedi 21 janvier 2012

On sait que les promesses électorales n’engagent que ceux qui y croient selon l’adage cynique. Il faut croire qu’il méritait d’être vérifié par un sondage (Ifop-Sud Ouest Dimanche, à paraître le 22 janvier 2012) : « Prix de l’essence : pour 60 % des Français, Hollande ne tiendra pas son engagement » (AFP, 21 janvier 2012). Il s’agit du blocage des prix de l’essence. Sud Ouest Dimanche aura ainsi réussi à faire parler de lui avec cette question d’un sondage omnibus dont il est clair que la réponse est dans la question. La corrélation partisane est l’évidence même puisque le scepticisme est plus élevé à droite qu’à gauche. Mais est-ce vraiment une surprise que d’apprendre que chez les sympathisants de gauche, 39 % estiment que l’engagement ne sera pas tenu ? En ajoutant le scepticisme de gauche à l’hostilité de droite, on avait quelques chances d’obtenir une majorité. C’est fait. S’aviserait-on de poser la même question à propos de toutes les promesses et de tous les candidats ?

Lire aussi

  • Racisme : faut-il les croire ?

    30 mars 2017

    Les Français sont de moins en moins racistes. C’est en substance ce qui ressort du rapport de La Commission Nationale et Consultative des Droits de l’Homme, institution rattachée auprès du Premier (...)

  • La rentrée sans y croire

    2 septembre 2013

    Puisqu’il est convenu de parler de « rentrée », que l’on ait pris des vacances ou non, la rentrée politique s’est accompagnée de la rentrée des sondeurs. Même si leur activité d’été fut faible. Les chiffres (...)

  • Un sondage pas très catholique

    5 juin 2013

    Dans son catalogue, l’industrie du sondage a ce produit qui pourrait être à la presse comme aux entreprises et à tous les groupes d’intérêt l’équivalent de la parfumerie pour la fête des mères : le (...)