observatoire des sondages

Encore un sondage Ifop-Jdd pour rien

dimanche 4 septembre 2011

1918 internautes soudoyés par l’Ifop ont consenti à exprimer une intention de vote à la présidentielle pour nourrir l’édition du 4 septembre 2011 du Jdd. Inutile de s’attarder comme le font une fois encore les commentaires quand ce sondage n’enregistre aucune abstention, des scores nuls et en l’absence de toute indication sur les méthodes de redressement des chiffres publiés.

En ce qui concerne les sondages en ligne, rappelons :

- 1. Les répondants sont impossibles à identifier. Il n’existe aucune garantie quant à l’identité réelle de la personne qui répond.

- 2. Les sondés ne sont pas représentatifs, puisque seuls les plus motivés répondent.

- 3. Les répondants sont rémunérés, les sondeurs plus préoccupés par la hausse des refus de réponse que par leur sincérité, s’assurant ainsi d’un taux de retour suffisant.

Les sondeurs français se plaignent régulièrement des critiques qui leurs sont adressées. On se demande bien pourquoi.

Lire aussi

  • Complotisme : fake news à la une (II)

    13 janvier 2018

    Ce qui apparaissait dès les premiers pas comme des malfaçons (cf. Complotisme : fake news à la une), communes à la production sondagière habituelle - un QCM, copié-collé des enquêtes de consommation sur (...)

  • Complotisme : fake news à la une (I)

    10 janvier 2018

    L’Ifop, la fondation Jean Jaurès et le site internet associatif Conspiracy Watch ont choisi le moment « anniversaire » des attentats de janvier 2015 pour publier un sondage sur la crédulité des (...)

  • Délires

    27 avril 2017

    La perspective (selon les sondages) d’une victoire confortable d’Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle ne réjouit manifestement pas toute la presse, celle partageant des affinités (...)