observatoire des sondages

« Il n’y a pas d’Opiniongate »

samedi 6 février 2010

Dans le procès intenté par monsieur Patrick Buisson au magazine Marianne, vendredi 5 février 2010, l’avocat du conseiller ès sondages de Nicolas Sarkozy, maitre Goldnadel, a soutenu : « il n’y a pas d’Opiniongate ». Manière de dire que l’Elysée n’a rien à cacher en matière de sondages comme tout le monde le sait. Sans le vouloir l’avocat répétait une célèbre formule du président du Conseil Méline en 1898 : « il n’y pas d’affaire Dreyfus ».

Lire aussi

  • Opiniongate : les sondages disparus

    29 mars 2013

    L’Elysée tardait à communiquer les sondages commandés en 2011 et 2012. Qu’après avoir dû sur décision du Tribunal administratif de Paris livrer à Raymond Avrillier, les derniers sondages de l’ère Sarkozy (...)

  • Opiniongate : la phase judiciaire

    2 janvier 2013

    La Cour de Cassation a tranché dans un arrêt autorisant l’ouverture d’une information judiciaire sur les sondages de l’Elysée (19 décembre 2012). C’est le dernier épisode d’un long imbroglio commencé avec (...)

  • Opiniongate : 3 ans

    16 octobre 2012

    Le dépouillement des documents obtenus par Raymond Avrillier sur les sondages de l’Elysée a nourri une relance de l’Opiniongate avec la publication d’enquêtes du journal Le Monde (11 octobre 2012) et (...)