observatoire des sondages

Primaire socialiste : le mélange des méthodes

dimanche 28 août 2011

Le Jdd du 28 août 2011 publie "son" sondage Ifop sur la primaire socialiste. Les 854 sondés qui se déclarent « sympathisants de gauche » ont été recrutés à la fois par téléphone et par internet : une nouveauté méthodologique. Le mélange des méthodes trahit la pénurie croissante de sondés (sauf si on les « gratifie » comme dans les sondages en ligne). « Les sympathisants de gauche » dénichés par le sondeur participeront-ils au vote en octobre 2011 ? La question n’a pas été posée. Seul, le Jdd avait avoué s’être trompé pour la primaire écologiste [1]. Une lucidité déjà oubliée.

Lire aussi

  • Emmanuel Macron au doigt mouillé ?

    14 avril 2017

    On le sait les résultats des sondages d’intention de vote sont les seuls à faire l’objet d’un redressement, autrement dit les résultats publiés ne sont pas ceux récoltés par les sondeurs, ils sont (...)

  • Opinion publique 2.0 : la nouvelle imposture

    2 avril 2017

    Si le marché de la prédiction électorale est jusqu’à présent le quasi monopole des entreprises de sondages, sauf quelques initiatives inspirées par l’économétrie, leurs échecs sur les derniers scrutins en (...)

  • Le FN et la générosité des sondeurs

    24 février 2017

    Depuis quelques années, les sondages annoncent régulièrement le FN en tête des intentions de vote. On en oublierait que pendant longtemps - l’élection présidentielle de 2002 en étant le sommet - les (...)