observatoire des sondages

Simulacre électoral

samedi 6 octobre 2012

Des questions qui ne se posent pas finissent par poser une vraie question : les sondeurs veulent-ils ridiculiser le peuple ? Harris interactif a demandé : « Si vous aviez le choix, quelle personnalité souhaiteriez-vous voir aujourd’hui présider la France : François Hollande ou Nicolas Sarkozy ? » 49 % des sondés répondent Nicolas Sarkozy ; 46 % répondent François Hollande et 5% ne se prononcent pas ». Cette « étude réalisée en ligne auprès d’un échantillon de 1397 personnes représentatives de la population française » selon le sondeur fait l’objet d’une dépêche AFP (6 octobre 2012) en même temps que sa parution dans Marianne. Tout y est biaisé, à commencer par le caractère représentatif de l’échantillon comme on ne cesse ici de le répéter. En vain. Il faut croire que les journalistes qui se font les échos de ces billevesées sont définitivement fermés aux statistiques et à l’intelligence. Car la supercherie de certains sondeurs ne dure que par eux. La crise de la presse est profonde.

Lire aussi

  • Même Jean-Luc Mélenchon

    5 janvier 2017

    On avait connu Jean-Luc Mélenchon circonspect sur les sondages. Mais il faut croire que les candidats ne peuvent se permettre les lucidités intellectuelles quand ils sont en campagne. Et si les (...)

  • Conspirationnisme ?

    4 mai 2013

    Un sondage, en réalité quelques questions ajoutées à une enquête électorale Opinionway-Cevipof de mai 2012, assure que « la moitié des Français croient aux théories du complot » , et apporte une (...)

  • Bataille de Pushs Poll à l’UMP

    7 juin 2012

    Il est des batailles qui prêtent à sourire comme celle que se livrent dans la 9 circonscription des Hauts de Seine, Claude Guéant, candidat officiel de l’UMP et Thierry Solère, exclu de l’UMP, pour (...)