observatoire des sondages

Sondage sur une décision de justice

mardi 26 mars 2013

La récente mise en examen de Nicolas Sarkozy a rappelé, à la suite des réactions véhémentes de ses partisans, qu’il était illégal de commenter publiquement les décisions de justice. Il semblerait que les élus UMP ne soient plus les seuls à commettre l’infraction puisque un sondage vient de marquer un nouveau pas. Certes, des sondeurs se sont déjà mêlés de Justice - le plus souvent à l’occasion de faits divers particulièrement sordides pour déplorer le manque de sévérité des juges à l’égard de la délinquance quand ce n’est pas purement et simplement leur irresponsabilité (cf. Nouvelle manipulation securitaire). A notre connaissance, ils n’avaient pas encore nommément pris pour cible la décision d’une autorité judiciaire. C’est chose faite ! Bva vient de signifier à la Cour de cassation que son arrêt invalidant le licenciement d’une salarié d’une crèche privée pour cause de port du voile (19 mars, Affaire dite Baby Loup) n’était pas du goût de ses sondés (BVA-I>télé, 22 mars 2013). Plus encore que la méthodologie, toujours la même, douteuse [1], c’est l’objet de la question qui pose problème.

- Question : La Cour de cassation vient d’annuler le licenciement d’une crèche privée d’une employée voilée qui refusait d’ôter son foulard sur son lieu de travail. La cour a jugé que le principe de laïcité instauré par notre constitution ne s’appliquait qu’aux employés de services publics et pas aux salariés d’entreprises privées. Vous personnellement êtes-vous favorable ou opposé à cette décision de la cour de cassation ?
Opposés : 86%
Favorables : 14%
NSP : 1%

Les sondeurs nous préparent-ils à une nouvelle forme de justice populaire : la justice d’opinion ? Déjà expéditive.


[1Administration par internet après recrutement des sondés par téléphone afin de s’assurer, contre rémunération, de leur parfaite collaboration ; questionnaire microscopique et incohérent (une partie de celui-ci concerne la démission de Jérôme Cahuzac, l’ex-ministre du budget). Inutile donc d’y chercher une once de représentativité, ni d’ailleurs les motivations du jugement des sondés hostiles à la décision, motivée quant à elle, de la Cour de cassation.

Lire aussi

  • Sondage à la sauce hongroise

    16 octobre 2022

    Les sondages, on le sait, ne sont pas l’apanage des démocraties. N’en déplaisent aux sondeurs qui tels des arracheurs de dents affirment le contraire depuis des lustres. Enquêtes publiques de masse, (...)

  • Sondage obligatoire

    3 septembre 2021

    Le 25 mars 2020 Ipsos s’est vu attribué par le ministère de l’Intérieur pour la coquette somme de 1 208 333 euros (hors taxes) la réalisation d’une enquête nationale de victimation désignée sous le (...)

  • Municipales à Paris : à sondage confidentiel, sondage confidentiel à demi

    10 juillet 2019

    Les prochaines élections municipales n’auront lieu qu’en mars de l’année prochaine, mais cela fait bien longtemps que la presse et les sondeurs spéculent sur les résultats définitifs. A Paris (...)