observatoire des sondages

Think tank et wishful thinking

jeudi 26 mai 2011

L’impopularité de Nicolas Sarkozy telle qu’elle ressort de la mesure de l’opinion par les sondeurs est patente depuis janvier 2008. Autant dire une éternité dans le temps des sondages. La livraison de mai n’apporte aucun changement. Exemples :

- Nicolas Sarkozy totalise 71% d’opinions défavorables pour l’Ifop-JDD, contre 29% (JDD, 22 mai 2011), 66% (contre 31%) pour Ipsos-Le Point (24 mai 2011), et même 76% pour TNS Sofres Le Figaro-magazine (5 mai 2011).

- son bilan est également jugé mauvais par 66% des sondés d’OpinionWay-Metro (16 mai 2011), 73% de ceux de BVA-BFMTV-Challenges-Aquanvest, (5 mai 2011) et 76% de sondés de TNS Sofres-Canal plus (5 mai 2011).

- Les sondages d’intentions de vote réalisés par BVA-Orange-RTL-PQR (24 mai 2011) ou TNS Sofres-i-télé-Nouvel Observateur (25 mai 2011) laissent augurer une large défaite de Nicolas Sarkozy au second tour de la présidentielle de 2012, qu’il soit opposé à Martine Aubry ou François Hollande [1].

- Et pour couronner l’Ifop-Paris-Match assure que 57% des « Français souhaitent une victoire de la gauche » (Paris-Match, 24 mai 2011).

de quoi désespérer la majorité ?

- "Sarkozy est impopulaire, mais la France est à droite", déclare Dominique Reynié, directeur général de Fondapol, le think tank de l’UMP (Le Monde, 21 mai 2011).

Interprétation intéressante...


[1Pour BVA, 41% et 38 % ; pour TNS Sofres 44% et 42%.

Lire aussi

  • Chaines de sottises en continu

    15 juillet 2021

    On ne saurait désespérer de l’imagination pour émettre des stupidités à propos des sondages. Il est vrai que personne n’a le monopole. Cette fois sur Cnews c’était Jean Messiha, un chroniqueur classé (...)

  • La commission retrouve ses esprits

    8 mars 2021

    La menace qui pesait sur la critique des sondages est pour l’instant levée (cf. Comment dissuader la critique ?). La commission des sondages a retrouvé sa silhouette habituelle. Nous voilà (...)

  • Comment dissuader la critique ?

    6 mars 2021

    La très discrète et très accommodante Commission des sondages, demeure un élément déterminant dans la perpétuation de l’imposture de l’industrie des intentions de vote. A un an de la présidentielle (...)