observatoire des sondages

Tueries de Toulouse et de Montauban : des questions « bien choisies »

vendredi 23 mars 2012

On attendait le premier sondage sur les drames de Toulouse et Montauban. Il n’a pas tardé, réalisé cette fois par TNS Sofres. 74 % des sondés approuvent l’attitude de Nicolas Sarkozy, et 76% estiment qu’il a été à la hauteur de la fonction présidentielle (TNS Sofres - Mediaprism - I>télé, 26 mars 2012). Les réponses étaient évidemment dans les questions et « à vue de nez », n’importe qui pouvait prédire que l’approbation allait se situer autour des 3/4 selon un réflexe défensif et légitimiste en faveur de celui qui incarne la fonction d’autorité en situation critique [1]. Neutre ces questions ? Bien sûr non, quand les sondeurs connaissaient le résultat, et qu’on leur a demandé de poser ces questions et pas d’autres.

On aurait, par exemple, pu demander aux sondés s’ils trouvaient normal que Mohamed Merah n’ait pas été mieux surveillé par la police après ses séjours au Pakistan et en Afghanistan en 2010 et 2011. Bien évidemment cette question n’a pas été posée. Et gageons qu’elle ne le sera pas, et d’autres plus « embarrassantes » non plus.


[1Questions posées : 1- Pour chacune des personnalités suivantes, diriez-vous que dans ses réactions aux drames de
Toulouse et Montauban, il ou elle a eu une attitude qui convient… ? (suit la liste des candidats à la présidentielle). 2- Plus précisément, estimez-vous que durant cette période, Nicolas Sarkozy a été à la hauteur de la fonction présidentielle.

Lire aussi

  • Quand les jihadistes suggèrent les questions

    25 mai 2015

    Les votes de paille lancés par les médias laissent souvent pantois tant la stupidité des questions s’étalent impunément. Une vulgarité peut-être assumée puisqu’il faut bien poser les questions que les (...)

  • Des questions qui ne se posent pas

    19 avril 2013

    Y aurait-il une élection présidentielle en cour ? On pourrait le croire en découvrant le sondage Ifop-Fiducial-Europe1 sur les intentions de vote au premier tour de l’élection présidentielle si « (...)

  • Charges patronales et CSG : les sondés pensent bien

    8 octobre 2012

    Les charges patronales sont une entrave à la compétitivité des entreprises entend-on sur toutes les ondes et dans toutes les colonnes. Les Français seraient d’accord. Les sondés le sont déjà selon un (...)