observatoire des sondages

Canicule : attention aux sondages truqués

mardi 13 septembre 2016

Le retour des températures caniculaires et l’alerte lancée ce mardi 13 septembre par les services de Météo France sur les risques d’orages violents sont l’occasion pour l’Observatoire de lancer une seconde alerte et tenter de remédier ainsi à un défaut de vigilance, certes bien compréhensible car intervenu en plein coeur d’un mois de juillet particulièrement chaud : Bronzer sans risque ? Attention aux sondages truqués.

L’association de défense de consommateurs UFC-Que-Choisir publiait le 20 juin dernier les résultats calamiteux de tests menés par ses propres soins sur des crèmes solaires destinées aux enfants. Elle annonçait en suivant son intention de porter plainte contre certains fabricants pour « pratique commerciale trompeuse et tromperie », appelant ces derniers à retirer leurs produits des rayons. La presse généraliste finissait par relayer l’information (AFP, Le Figaro, Le Point, Le Monde, l’Obs, France-Info, etc. même Science & Avenir, 5 juillet 2016). Début de vacances estivales oblige ?

10 jours plus tard Odoxa lançait un contre-feu en annonçant que deux-tiers des Français avaient confiance dans l’efficacité de ses crèmes solaires en dépit de l’enquête menée par l’UFC (Odoxa-FranceInfo-Le Figaro, 14 juillet 2016). Trois questions « vite fait », élémentaires mais aucunement anodines pour peu que l’on tienne à un résultat satisfaisant pour tous les fabricants de crèmes testées.

Comme souvent avec pareille question le doute sur la sincérité des réponses (donc sur le taux de réponse du oui) est permis.... surtout avec une telle formulation.

Le taux de confiance obtenu (c’est-à-dire soutiré en pleine canicule à des internautes) n’est guère surprenant. Affirmer que l’on n’a pas confiance dans les produits qu’on achète ou qu’on vient juste d’acheter est une attitude assez peu commune. Le besoin de croire qu’on a fait le bon choix est assurément plus répandu. Besoin « redoublé » dans le cas de parents, ultimes prescripteurs. A n’en point douter rares sont ceux qui admettraient sans rechigner mettre la vie de leur progéniture en danger (même involontairement).

Conclusion : ce petit questionnaire est totalement biaisé. Le « carnet de santé » d’Odoxa est « sponsorisé » par des professionnels du monde la santé, ici la MNH [1] gageons que le sondeur n’a pas souhaité irriter l’industrie pharmaceutique dont certains laboratoires conçoivent les crèmes solaires incriminées.


[1Mutuelle nationale des hospitaliers et des professionnels de la santé et du social.

Lire aussi

  • Sondages pousse-au-crime (I) : Rumeurs et coronavirus

    17 février 2020

    Les sondages sur tout et n’importe quoi existent depuis « toujours ». Leur immixtion dans l’espace public a longtemps concerné la vie politique et les élections. Ce temps semble définitivement révolu. (...)

  • « Sondages de merde »

    5 février 2017

    Le dessinateur Plantu a érigé un cri d’humeur en leitmotiv de première page du quotidien Le Monde. Les caricaturistes ont de la chance qui n’ont pas besoin de démontrer pour emporter la conviction. On (...)

  • Sondages et élections : le satisfecit des sondeurs

    13 octobre 2012

    Les sondages d’intention de vote sont des produits cruciaux pour les sondeurs, car ils sont les seuls sondages dont les résultats peuvent être « validés » ou « invalidés » par les faits, les résultats (...)