observatoire des sondages

De « l’honneur » des pundits

mardi 17 avril 2018

On le croyait disparu, du moins en France, le crime de lèse-majesté a refait son apparition suite à l’intervention télévisée du Président de la République. Une nouveauté toutefois, il ne vise pas le corps de la présidence, mais celui de journalistes politiques.

Jean-Jacques Bourdin, animateur-journaliste sur RMC, et Edwy Plenel, président de Mediapart ont été copieusement critiqués par l’ensemble de leur profession pour leur interview singulièrement arrogante d’Emmanuel Macron. Jean-Jacques Bourdin, bravache (comme à son habitude), a déclaré s’en moquer (BFMTV, 16 avril 2018). Vraiment ?

Pas suffisamment pour résister à l’envie d’initier une nouvelle forme de mobilisation au sein du métier : un vote de paille pour obtenir l’assentiment de ses « sympathisants » [1] sur sa conduite lors de l’émission, et facilement opposable face aux critiques qu’on a « osées » lui adresser. Le tout en hurlant [2]. On sait que les résultats de ce genre consultation sont inévitablement favorables à celui qui la lance.

JPEG - 51.7 ko

[1Plus exactement de ses abonnés au fil Twitter de la chaine RMC.

[2L’usage des majuscules est communément associé sur les réseaux sociaux et plus généralement sur internet au fait de s’exprimer en criant.

Lire aussi

  • « Qu’ils s’en aillent tous », sondeurs compris ?

    18 avril 2018

    Les années passent et rien ne semble vouloir enrayer la méfiance voire le rejet que suscitent les professionnels de la politique, ceux qui en vivent, au premier rang desquels figure bien sûr les (...)

  • Complotisme : fake news à la une (I)

    10 janvier 2018

    L’Ifop, la fondation Jean Jaurès et le site internet associatif Conspiracy Watch ont choisi le moment « anniversaire » des attentats de janvier 2015 pour publier un sondage sur la crédulité des (...)