observatoire des sondages

De « l’honneur » des pundits

mardi 17 avril 2018

On le croyait disparu, du moins en France, le crime de lèse-majesté a refait son apparition suite à l’intervention télévisée du Président de la République. Une nouveauté toutefois, il ne vise pas le corps de la présidence, mais celui de journalistes politiques.

Jean-Jacques Bourdin, animateur-journaliste sur RMC, et Edwy Plenel, président de Mediapart ont été copieusement critiqués par l’ensemble de leur profession pour leur interview singulièrement arrogante d’Emmanuel Macron. Jean-Jacques Bourdin, bravache (comme à son habitude), a déclaré s’en moquer (BFMTV, 16 avril 2018). Vraiment ?

Pas suffisamment pour résister à l’envie d’initier une nouvelle forme de mobilisation au sein du métier : un vote de paille pour obtenir l’assentiment de ses « sympathisants » [1] sur sa conduite lors de l’émission, et facilement opposable face aux critiques qu’on a « osées » lui adresser. Le tout en hurlant [2]. On sait que les résultats de ce genre consultation sont inévitablement favorables à celui qui la lance.

JPEG - 51.7 ko

[1Plus exactement de ses abonnés au fil Twitter de la chaine RMC.

[2L’usage des majuscules est communément associé sur les réseaux sociaux et plus généralement sur internet au fait de s’exprimer en criant.

Lire aussi