observatoire des sondages

Grèce : les sondeurs sauvent leur « honneur »

mardi 27 janvier 2015

Le parti Syriza a remporté les élections législatives grecques avec un score de 36,3% des voix contre 27,8% à son principal adversaire de droite Démocratie Nouvelle (AFP, 26 janvier 2015) [1]. L’« honneur » des sondeurs grecs est sauf. Leurs chiffres étaient faux mais « leur » favori a gagné [2] (cf. le tableau des derniers sondages publiés avant le scrutin, ci-dessous. Source : Reuters, 23 janvier 2015).



Une illustration de l’idée, communément admise, que les sondages effectués à une date proche du scrutin sont les plus « justes » et les plus proches du résultat final ? On connait la réponse des sondeurs : les sondages ne sont pas des prédictions.


[1Le parti d’extrême-droite Aube Dorée totalise 6.28% des suffrages, To Potami (la Rivière, centre) 6.05%, KKE (parti communiste), 5,47%, le Pasok quant à lui « réunit » 4.68% des voix.

Lire aussi

  • Qu’est-ce qu’un miracle ?

    26 mai 2019

    Aujourd’hui encore l’Eglise catholique croit en l’existence des miracles. Le processus de reconnaissance dont elle détient, bien sûr, le monopole demeure toutefois long et laborieux. Pas question donc (...)

  • Qu’est-ce que le « Prix du livre politique » ?

    30 mars 2019

    Créé en 1991 par l’association « Lire la société » [1] et fort du soutien de l’Assemblée Nationale le « Prix du livre politique » 2019 a été adjugé comme il y a deux ans à un sondeur : Jérôme Fourquet [2]. En (...)

  • Complotisme vs charlatanisme

    8 février 2019

    Un an après la publication de leur étude sur le complotisme en France la fondation Jean Jaurès, organisation proche du Parti socialiste, l’Ifop et l’association Conspiracy watch ont récidivé. Le (...)