observatoire des sondages

Fillon président ? L’hypothèse impossible

jeudi 9 mars 2017

L’un après l’autre les sondeurs décident de passer outre l’interdiction de publier des seconds tours impossibles, en l’espèce une confrontation François Fillon/Marine Le Pen à l’élection présidentielle, se soldant par la victoire du premier. Façon de « nourrir » la détermination du candidat LR et de ses soutiens ?

Après l’Ifop, Opinionway, Elabe, c’est au tour de Ipsos de prédire la victoire François Fillon face à Marine Le Pen (cf. Le Monde 9 mars 2017). Une issue toujours impossible, puisque le candidat LR serait éliminé dès le premier tour.

Autrement dit une fausse information et une pratique interdite (cf. à ce propos Entre amis : la commission, les sondeurs...et Emmanuel Macron). La détermination du journal qui annonçait il y a peu vouloir lutter contre les fausses informations serait-elle déjà émoussée ? (cf. Lutte contre les fausses informations : « Le Monde » partenaire du projet CrossCheck, Le Monde 28 février 2017).

Que la fondation Jean Jaurès (think tank proche du PS) puisse couvrir des pratiques illégales et non scientifiques n’est guère une surprise tant ses liens avec les sondeurs sont solides et anciens, même chose pour le Cevipof à la différence près qu’il s’agit d’un laboratoire universitaire affilié au CNRS, autrement dit c’est doublement déplorable [1].

Quant à la la commission des sondages, là encore aucune surprise, elle se tait


[1Rappelons en outre qu’il refuse toujours en contravention avec la loi de publier les bruts des intentions de vote et les coefficients de redressement qu’il leur applique avant publication.

Lire aussi

  • Sondage obligatoire (suite)

    10 septembre 2021

    Ipsos a décroché en mars 2020 un contrat public d’enquête de victimation qui a débuté en mars 2021 (cf. sondage obligatoire).
    Jusqu’à présent nul n’a trouvé matière à dire ou à... manifester.
    ni dans (...)

  • Sondage obligatoire

    3 septembre 2021

    Le 25 mars 2020 Ipsos s’est vu attribué par le ministère de l’Intérieur pour la coquette somme de 1 208 333 euros (hors taxes) la réalisation d’une enquête nationale de victimation désignée sous le (...)

  • Paroles, paroles : le ministre et les sondés

    1er septembre 2021

    Les insinuations de J-M. Blanquer, ministre de l’Education nationale, affirmant que la période de versement de l’allocation scolaire coïnciderait avec une augmentation de la vente d’écrans plats (...)