observatoire des sondages

Frustration de sondeur

samedi 19 décembre 2015

A propos des élections législatives qui auront lieu ce dimanche 20 décembre 2015 en Espagne.

- José Maria Toharia (Metroscopia) « Il y a quatre ans, on connaissait depuis un an le résultat et là, à deux jours du scrutin, un électeur sur quatre n’a rien décidé » (AFP, 18 décembre 2015).

Du même un jour plus tard.

- « C’est le Parti Populaire qui aura probablement le plus grand nombre de voix mais avec une avance très courte. Le Parti socialiste sera vraisemblablement le deuxième parti et Podemos et Ciudadanos occuperont les 3e et 4e places. Mais il est difficile de prédire qui, de ces deux formations, sera devant, tant cela fluctue », (L’Obs, 19 décembre 2015).

On sait que les sondages ne sont pas des prédictions (parole de sondeur).

Lire aussi

  • Crise du journalisme : « Recherche sondage désespéremment »

    4 juin 2018

    Pourquoi les sondages n’ont-il pas encore enregistré les humeurs frondeuses de la « jeunesse » s’interroge (sérieusement ?) le quotidien Le Monde qui a cru percevoir ici ou là quelques signes (...)

  • Vieillesse et doxosophie : le double naufrage

    18 février 2018

    Politologue-sondeur à la retraite, Roland Cayrol hante toujours autant les plateaux de télévision. Malgré le nombre d’années sa détermination à faire du café commerce la Maison des Sciences de l’Homme (...)

  • L’effet Johnny...

    13 décembre 2017

    Emmanuel Macron est toujours majoritairement impopulaire auprès des personnes sondées par les entreprises de sondages.
    Cette impopularité tend cependant à se réduire lentement mais surement (...)