observatoire des sondages

« Je suis Charlie » : les sondeurs sans rancune

mercredi 14 janvier 2015

Charlie Hebdo compte désormais parmi ses nombreux « nouveaux amis », un sondeur, en l’occurrence l’Ifop.

 [1]

L’Ifop sans rancune, qui oserait en douter ?

 [2]

Juin 1992, pour le retour de Charlie Hebdo en kiosque l’équipe du journal « avoue » avoir eu recours à un sondage pour définir sa ligne éditoriale.

Charb : « on a fait un panel représentatif de 1000 cons pour savoir quel journal ils voulaient voir et quand on a su le résultat, hé ben on a fait exactement le contraire » [3].


[1Photo d’écran de la page d’accueil de l’Ifop en date du 12 janvier 2015.

[2Cabu, Les nouveaux beaufs sont arrivés, Paris, Le Cherche midi, extrait d’une planche, page 5.

Lire aussi

  • Défaillances de mémoires

    25 juin 2018

    Il arrive que les questions posées dans les médias aient l’air de tests pour déceler d’éventuelles défaillances de mémoire comme ces questions lancées pendant les matches de football où l’on demande à des (...)

  • Euthanasie : 156 élus intoxiqués par un sondage

    1er mars 2018

    Dans une tribune publiée dans le journal Le Monde 156 députés font part de leur souhait d’élargir le droit des personnes “en fin de vie” (28 février 2018). Sondage à l’appui. C’est bien là le problème. Un (...)

  • Complotisme : fake news à la une (II)

    13 janvier 2018

    Ce qui apparaissait dès les premiers pas comme des malfaçons (cf. Complotisme : fake news à la une), communes à la production sondagière habituelle - un QCM, copié-collé des enquêtes de consommation sur (...)