observatoire des sondages

L’étonnante surprise du premier secrétaire du Parti socialiste

mercredi 20 avril 2016

Jean-Christophe Cambadélis vient de découvrir un « consensus médiatico-sondagier pour conduire le président de la République à renoncer à sa candidature » (France 2, 18 avril 2016).

Consensus ? Pas loin du complot. Mais il n’a pas osé. Plutôt un point de coordination tacite entre un certain nombre de sondeurs et des médias. Donc oui sur le constat. Mais si tard ! Jean-Christophe Cambadélis n’est-il pas du parti au pouvoir depuis 4 ans ?

Lire aussi

  • Le culte des sondages fait-il perdre la raison ?

    14 avril 2017

    Ne disposant d’aucune information supplémentaire nous nous contenterons de diagnostiquer à propos du sujet ci-dessous une faiblesse intellectuelle momentanée, liée sans doute à une campagne (...)

  • La commission des sondages ouvre-t-elle son courrier ?

    24 février 2017

    Tous les sondeurs sont tenus par la loi de faire parvenir une notice détaillée de leurs sondages (en rapport direct ou indirect avec une élection) à la commission des sondages qui les publie sur son (...)