observatoire des sondages

L’étonnante surprise du premier secrétaire du Parti socialiste

mercredi 20 avril 2016

Jean-Christophe Cambadélis vient de découvrir un « consensus médiatico-sondagier pour conduire le président de la République à renoncer à sa candidature » (France 2, 18 avril 2016).

Consensus ? Pas loin du complot. Mais il n’a pas osé. Plutôt un point de coordination tacite entre un certain nombre de sondeurs et des médias. Donc oui sur le constat. Mais si tard ! Jean-Christophe Cambadélis n’est-il pas du parti au pouvoir depuis 4 ans ?

Lire aussi

  • E. Zemmour : « les sondages dans la Constitution »

    6 janvier 2022

    Le journaliste d’extrême droite Eric Zemmour s’est plaint sur Europe 1 des difficultés qu’il rencontre pour obtenir les parrainages nécessaires à l’officialisation de sa candidature à l’élection (...)

  • La commission retrouve ses esprits

    8 mars 2021

    La menace qui pesait sur la critique des sondages est pour l’instant levée (cf. Comment dissuader la critique ?). La commission des sondages a retrouvé sa silhouette habituelle. Nous voilà (...)

  • Comment dissuader la critique ?

    6 mars 2021

    La très discrète et très accommodante Commission des sondages, demeure un élément déterminant dans la perpétuation de l’imposture de l’industrie des intentions de vote. A un an de la présidentielle (...)