observatoire des sondages

Le Noël de la gendarmerie nationale

vendredi 26 décembre 2014

Encore un grand progrès de la connaissance de nous-mêmes grâce à l’Ifop : « Les Français » préfèrent les gendarmes à la police (81% d’entre eux ont une bonne image des gendarmes, et seulement 65% une bonne image des policiers, AFP, 26 décembre 2014, repris par l’ensemble de la presse). On croyait que les deux corps avaient été unifiés. Pas dans la tête des Français d’autant plus qu’ils vieillissent. Vieille nostalgie de la France d’autrefois et de ses gendarmes mêlés à la population rurale quand la police est associée aux villes et aux populations dangereuses. Évidemment la question n’a pas été posée auprès d’automobilistes arrêtés par une patrouille de gendarmerie ou après un contrôle radar. Effectué juste après les troubles de Sivens, mais publié deux mois plus tard (une fois l’affaire un peu oubliée ?) le sondeur estiment que les « Français » ne leur en tiennent pas rigueur. Il est vrai que les écologistes ne répondent pas aux sondages. Le sondage a été réalisé par internet même si la fiche technique mentionnée dans la presse ne le dit pas. Dernière précision : il a été publié pour la revue « L’essor de la gendarmerie » (n° 477, janvier 2015). On n’est jamais mieux servi que par soi-même. On suppose que le contribuable payait ce sondage prodomo.

Lire aussi

  • Municipales à Paris : à sondage confidentiel, sondage confidentiel à demi

    10 juillet 2019

    Les prochaines élections municipales n’auront lieu qu’en mars de l’année prochaine, mais cela fait bien longtemps que la presse et les sondeurs spéculent sur les résultats définitifs. A Paris (...)

  • Les sondeurs et la post-vérité

    4 avril 2019

    L’activité de sondeurs est-elle une activité de menteurs ? C’est la question que l’on peut se poser suite à la brève interview diffusée le 2 avril 2019 dans l’émission « Quotidien » animée par Yann Barthès (...)

  • Qu’est-ce que le « Prix du livre politique » ?

    30 mars 2019

    Créé en 1991 par l’association « Lire la société » [1] et fort du soutien de l’Assemblée Nationale le « Prix du livre politique » 2019 a été adjugé comme il y a deux ans à un sondeur : Jérôme Fourquet [2]. En (...)