observatoire des sondages

Les esprits s’échauffent

mercredi 12 avril 2017

A l’approche du premier tour de scrutin les supputations sondagières prennent une tournure délirante.

Les scores d’intention de vote qu’attribuent depuis quelques semaines les sondeurs à Jean-luc Mélenchon (entre 18 et 19%) font perdre la raison à une partie, pour l’instant, de la presse. Manifestement très impressionnée par le regain de popularité du leader de « la France insoumise » en tête du classement des personnalités politiques de tout bord, concocté par l’Ifop et Fiducial [1], la rédaction de BFM-TV affirme qu’il pourrait, de fait, être le prochain président de la République.

JPEG - 118 ko

Un pronostic qui ravira ses partisans, y compris peut-être, ceux qui n’appréciaient guère jusqu’à présent la chaine d’info en continu. Peu importe on l’aura compris le fait que la popularité n’est en rien une intention de vote déjà sujette à caution. Aux oubliettes également le refrain, purement cosmétique, « les sondages ne sont pas une prédiction » [2], le principal c’est l’ivresse. On connait déjà la réponse des sondeurs : « ce n’est pas nous c’est la presse ». Vous avez dit hypocrite ?


[1Paris-Match, Sud radio 12 avril 2017.

[2Cf. par exemple « Les intentions de vote ne constituent pas une prévision du résultat du scrutin » in « Présidentielle : Macron et Le Pen au coude à coude, Hamon décroche » : BFM-TV 19 mars 2017.

Lire aussi

  • L’avis d’un beauf

    27 octobre 2022

    Cyril Hanouna se distingue par une exceptionnelle vulgarité sur des chaines de télévision qui n’en manquent pas. A l’occasion d’un meurtre sordide d’une petite fille, exploitée politiquement par (...)

  • Petite leçon de méthode d’un sondeur russe

    25 octobre 2022

    Si les sondeurs, français notamment, racontent beaucoup d’histoires drôles, scientifiquement parlant s’entend, pas sûr qu’ils apprécient comme il se doit la blague du Monde, bien involontaire il est (...)

  • Complotisme : fake news à la une (I)

    10 janvier 2018

    L’Ifop, la fondation Jean Jaurès et le site internet associatif Conspiracy Watch ont choisi le moment « anniversaire » des attentats de janvier 2015 pour publier un sondage sur la crédulité des (...)