observatoire des sondages

Les sondeurs et la post-vérité

jeudi 4 avril 2019

L’activité de sondeurs est-elle une activité de menteurs ? C’est la question que l’on peut se poser suite à la brève interview diffusée le 2 avril 2019 dans l’émission « Quotidien » animée par Yann Barthès sur TMC (groupe TF1).

Invité à réagir à la décision de la France insoumise de fabriquer ses propres sondages afin de contrecarrer les manipulations des sondeurs en place cf. On n’est jamais mieux servi que par soi-même le Directeur général adjoint de l’Ifop n’a pas pu s’empêcher comme d’autres avant lui et pour sûr d’autres après lui de relayer une fois de plus la même fake-news [1] :

JPEG - 69.7 ko

- Frédéric Dabi : “Je rappellerais que sondeur ce n’est pas une activité d’amateurs. C’est un métier qui répond à des obligations, à une technique à une connaissance de l’opinion. Moi je rappellerais qu’il y a des endroits absolument merveilleux où les sondages n’existent pas pendant les élections : ce sont les pays dictatoriaux”.

Selon le sondeur il faut donc compter la Chine où il y a des sondages en permanence parmi les démocraties. Et certains s’étonnent encore, tout en la déplorant, de la défiance que suscitent les politiques qui comptent sur les sondeurs pour les conseiller.


[1Sur l’affirmation de l’existence des sondages comme donnée inhérente aux régimes démocratiques Popularité de Poutine : la plaisanterie.

Lire aussi

  • Petite leçon de méthode d’un sondeur russe

    25 octobre 2022

    Si les sondeurs, français notamment, racontent beaucoup d’histoires drôles, scientifiquement parlant s’entend, pas sûr qu’ils apprécient comme il se doit la blague du Monde, bien involontaire il est (...)

  • Se payer un sondage

    9 janvier 2022

    Si les sondeurs utilisent leurs sondages comme outil d’auto-promotion, destinés avant tout chose à entretenir leur notoriété, ils ne sont bien sûr pas les seuls à y avoir recours comme outil (...)

  • Paroles, paroles : le ministre et les sondés

    1er septembre 2021

    Les insinuations de J-M. Blanquer, ministre de l’Education nationale, affirmant que la période de versement de l’allocation scolaire coïnciderait avec une augmentation de la vente d’écrans plats (...)