observatoire des sondages

Petit sondage entre amis

dimanche 1er mai 2011

Jean-Pierre Chevènement aurait-il la nostalgie du 21 avril 2002 ? Le Mouvement républicain et citoyen dont il est président d’honneur a payé un sondage Ifop sur son « potentiel électoral » (Ifop 29 avril 2011) : Quelle est la probabilité que vous votiez pour Jean-Pierre Chevènement, si il était candidat à la prochaine élection présidentielle ?.

Cet artifice de la panoplie des sondeurs n’est pas contrariant pour celui qui n’est opposé à personne : une situation qui n’a donc aucun rapport avec l’élection. Si le chiffre est sans valeur il peut être flatteur et le client satisfait avec un 16% !

En politique, les vieux chevaux de retour ont du mal à prendre leur retraite.

Lire aussi

  • Les sondeurs face au covid-19 : l’occasion manquée

    17 avril 2020

    Comme la grande majorité des entreprises du secteur dit marchand les sociétés de sondages ont vu leurs activités sensiblement décroître depuis le confinement lié à la pandémie du covid-19. Sauf une, la (...)

  • Petits mensonges entre amis

    21 novembre 2014

    Jacques Chirac est toujours populaire du moins à Europe 1. « Il reste le politique préféré des Français » déclarait un journaliste de la radio en guise d’introduction à l’interview de sa fille Claude, (...)

  • Réforme du droit du travail : le (petit) coup de force de BVA

    12 mars 2013

    Le projet de loi réformant le droit du travail présenté en conseil des ministres le 6 mars 2013 reprend pour l’essentiel, le texte de l’accord intervenu entre trois syndicats de salariés (CFDT, CFCT et (...)