observatoire des sondages

Patrick Champagne (1945-2023)

samedi 16 décembre 2023

Patrick Champagne nous a quitté le 9 décembre. Avant de louer le sociologue, il convient de se souvenir de la gentillesse et de l’humour qu’il manifestait avec ses amis et collègues. En toutes circonstances, comme une sagesse pour temps obscurs.

Patrick Champagne avait su concilier une double identité de disciple de Pierre Bourdieu, comme il l’assumait avec simplicité et modestie, et de penseur original. Il fut sans doute le plus proche du sociologue qui inspira la discipline jusqu’à sa mort en 2002. On lui doit un travail énorme pour la revue Actes de la Recherche en sciences sociales et la publication posthume des cours au Collège de France.

Cette continuité est un symbole fort d’une fidélité jamais démentie. A cet égard, il a illustré la noblesse du disciple contre cette vision héroïque du créateur incréé qui imprègne encore les sciences sociales en dépit de la critique amplement instruite de cette illusion. Nous sommes hissés sur les épaules de géant, assurait déjà Newton. Il appartient à tous et même aux meilleurs de poursuivre la tâche sans se prendre pour les grands hommes consacrés par les sirènes médiatiques. Il fallait ce retour réflexif sur le monde intellectuel pour mener les travaux de sociologue des médias comme le fit Patrick Champagne, étudiant à la fois la profession journalistique [1] , les rapports entre information et mobilisation [2] L’influence de ces travaux sur les pairs et les générations d’étudiants ne saurait être trop soulignée. En sociologie, en science politique, en sciences de l’information et en écoles de journalisme, puisque son travail ne s’alignait pas sur des frontières disciplinaires, Patrick Champagne a été amplement cité, discuté et apprécié. Ses articles sur les sondages publiés dans Actes de la Recherche figurent parmi ces publications semi confidentielles qui font plus progresser la connaissance que la plupart des livres aujourd’hui publiés [3]. Dans la distinction subtile de Patrick Champagne, il cultivait une distance moqueuse au bling, fut il scientifique. Membre depuis sa création du comité scientifique, l’observatoire des sondages perd un ami précieux [4] après et un inspirateur revendiqué.


[1Cf. La double dépendance. Sur le journalisme, Paris, Raison d’agir, 2016.

[2Cf. Faire l’opinion. Le nouveau jeu politique, Minuit, Paris, Minuit, coll. « Le sens commun », 1990.

[3Notamment « Le cercle politique. Usages sociaux des sondages et nouvel espace politique », ARSS , vol. 71-72, 1988 ; « Les sondages, le vote et la démocratie », ARSS, vol. 109, 1995.

[4« Faire l’opinion 20 ans » in A. Garrigou (dir.), Critique des sondages, Observatoire des sondages, février 2013.

Lire aussi

  • Et encore Goldman : le ridicule ne tue pas

    3 janvier 2024

    On savait depuis la fin de l’année 2022, depuis bien plus longtemps en fait, que le chanteur de variétés retraité et retiré de la chanson depuis 20 ans, J-J. Goldman serait la "personnalité préférée (...)

  • Gustave Le Bon penseur de la République en 2023

    24 mars 2023

    « La foule n’a pas de légitimité face aux élus » (Emmanuel Macron, TF1, 22 mars 2022). En écoutant le Président de la République opposer la foule ou l’émeute au corps électoral, on aurait pu se croire revenu (...)

  • Retraites et sondages

    10 mars 2023

    La réforme des retraites et spécialement l’allongement de la durée du travail occupe le devant de la scène politique. Les manifestations massives dans les grandes et petites villes de France donnent (...)