observatoire des sondages

Qu’est-ce que le « Prix du livre politique » ?

samedi 30 mars 2019

Créé en 1991 par l’association « Lire la société » [1] et fort du soutien de l’Assemblée Nationale le « Prix du livre politique » 2019 a été adjugé comme il y a deux ans à un sondeur : Jérôme Fourquet [2]. En 2017, Brice Teinturier avait été récompensé par les juges [3]. Le verdict n’est pas difficile à comprendre. Il suffit de lire la liste des membres du jury.

Les cas de dispense d’une longue recherche des logiques de classement, de nomination ou d’évaluation ne sont pas si nombreux pour que l’on boude notre "plaisir". Ici à la manière de Pierre Bourdieu [4] : "possédant à la fois la liste des élus et la liste des juges on découvre immédiatement dans la seconde le principe de la première" :

JPEG - 62.3 ko
JPEG - 27.9 ko

sur les 20 membres du jury 19 sont journalistes. Plus précisément un concentré du "gratin" des éditorialistes-doxosophes drogués à la politologie, proches à tout point de vue des sondeurs, intronisés progressivement journalistes, à leur tour, puisqu’ils se fréquentent et travaillent ensemble depuis longtemps. Last but not least le 20e membre n’est pas un inconnu, puisqu’il s’agit... du récompensé 2017, sondeur de son état (comme rappelé plus haut).

- Conclusion : Qu’est-ce que le « Prix du livre politique » ? Une récompense socialement (très) déterminée.


[1Fondée la même année par l’ex-journaliste Luce Perrot. Présidée actuellement par un dirigeant d’EDF, Cédric Lewandowski. Ancien directeur du Cabinet du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, il est depuis juillet 2017, Directeur exécutif chargé de la Direction Innovation, Stratégie et Programmation et membre du comité exécutif du groupe EDF.

[2Directeur du département Opinion et Stratégies d’Entreprise de l’Ifop.

[3Directeur général délégué de Ipsos.

[4« Le hit-parade des intellectuels français ou qui sera juge de la légitimité des juges ? », Actes de la recherche en sciences sociales. Vol. 52-53, juin 1984. Le travail politique. pp. 95-100

Lire aussi

  • Marianne refait le « coup » de Le Pen

    10 février 2019

    Le mouvement des « gilets jaunes » a largement perdu en intensité. Rien de vraiment surprenant près de trois mois après les premières manifestations. Comme à son habitude la presse, dans sa majorité, a (...)

  • Complotisme vs charlatanisme

    8 février 2019

    Un an après la publication de leur étude sur le complotisme en France la fondation Jean Jaurès, organisation proche du Parti socialiste, l’Ifop et l’association Conspiracy watch ont récidivé. Le (...)

  • « Qu’ils s’en aillent tous », sondeurs compris ?

    18 avril 2018

    Les années passent et rien ne semble vouloir enrayer la méfiance voire le rejet que suscitent les professionnels de la politique, ceux qui en vivent, au premier rang desquels figure bien sûr les (...)