observatoire des sondages

Autocensure sur France 5 : C dans l’air saisi par la honte ?

samedi 4 octobre 2014

En politique le mélange de « pensée officielle » et de « sens commun » n’est peut-être pas toujours « présentable ». Les responsables de C dans l’air semblent en avoir été convaincus à propos de l’émission du 29 septembre 2014 sur les élections sénatoriales de la veille. Ils ont donc préféré qu’elle ne soit pas rediffusée et supprimer son « replay », laissant juste un extrait (questions des internautes) aux relents déjà très incommodants.

Au vu du contexte actuel de critique des institutions politiques, les louanges du Sénat, « repassé à droite », de trois des permanents de l’émission étaient pour le moins lunaires (Pascal Perrineau, Dominique Reynié, Jean Garrigues). En l’absence de toute notification d’incident technique empêchant sa rediffusion et de réponses aux demandes d’internautes sur le forum de la chaine s’interrogeant sur l’absence de rediffusion pour cette seule émission de la semaine (cf. photo d’écran ci-dessous), force pour nous est de conclure que C dans l’air s’est autocensurée. Une méthode radicale pour éviter les critiques. En matière audiovisuel aussi mais d’une certaine façon : « seul l’écrit reste ». On se prend à espérer que les producteurs de l’émission en tirent toutes les conséquences et continuent sur leur lancée : qu’ils sabordent C dans l’air.

Lire aussi

  • Le Parisien et les sondages : une fake news pour annoncer leur retour

    24 avril 2018

    Un an après avoir renoncé à commander des sondages, Le Parisien a annoncé sur France Inter par la voix de son directeur des rédactions Stéphane Albouy, qu’il allait bientôt revenir sur cette décision (6 (...)

  • Grèves : le tribunal de l’opinion ?

    5 avril 2018

    Les commentaires de presse l’affirment unanimement : le sort de la grève des cheminots va se jouer devant l’opinion. Ils l’affirment d’autant plus surement qu’ils disent aussi que ce sont les acteurs (...)

  • Popularité de Poutine : la plaisanterie

    11 mars 2018

    Si la presse française relaye et commente avec constance et régularité la popularité sondagière des politiques français et ses oscillations perpétuelles, elle manifeste plus de retenue concernant les (...)