observatoire des sondages

Chats, talks et tutti quanti… Le pluralisme chez Orange

samedi 20 février 2010

La formation de l’opinion publique n’est pas que l’affaire des sondages, de leurs sujets, de leurs questions mais aussi de celle de la presse, de ses commandes, de ses choix et des interprétations livrées au public. Or la presse n’a pas seulement multiplié la publication des sondages mais aussi toutes les expressions de l’opinion par les chats, les forums, etc. Ce mode d’expression interactif commence à peine à être étudié. Son expansion rapide commande pourtant la vigilance. Si l’on observe le "talk" organisé par le portail Orange (plus important fournisseur français d’accès à Internet) en partenariat avec le Figaro, on a quelques raisons de s’inquiéter. Chaque jour de la semaine, un invité est interviewé. Voici le programme de janvier 2010.

4 janvier Frédéric Lefebvre UMP
5 Jean-François Copé UMP
6 Jean-Marie Le Guen UMP
7 Roger Karoutchi UMP
8 Jean de Boishue UMP
11 janvier Claude Allègre Candidat à « l’ouverture »
12 Jean-Marie Le Pen FN
13 Hervé Morin UDC
14 Hervé Mariton UMP
15 Xavier Bertrand UMP
18 janvier Patrick Balkany UMP
19 Dominique Perben UMP
20 Olivier Besancenot NPA
21 Cécile Duflot Les Verts
22 Jean-Luc Mélenchon FG (Front de Gauche)
25 janvier Eric Raoult UMP
26 Vincent Peillon PS
27 Laurent Wauquiez UMP
28 Eric Woerth UMP
29 Jean Hervé Lorenzi Professeur d’économie

12 membres de l’UMP, un Nouveau Centre et un candidat malheureux à l’ouverture. Cela fait 14 personnalités favorables au pouvoir. Si l’on excepte un économiste libéral, le reste des invités appartient aux oppositions diverses : Jean-Marie Le Pen (FN), Cécile Duflot (écologiste), Olivier Besancenot (NPA), Jean Luc Mélenchon (FG) et Vincent Peillon (PS), qui a défrayé la chronique en séchant une émission de France 2 pour ne pas jouer les « idiots utiles ». Pluralisme ? Sans commentaire.

Lire aussi

  • Autosatisfecit de sondeur

    24 avril 2017

    C’est peu dire qu’on s’y attendait. Après avoir répété à tort et travers pendant des mois que les sondages ne sont pas une prévision, et quelques heures encore avant le scrutin que tout était encore (...)

  • Orange : les morts sont enterrés

    4 février 2015

    Hasard du calendrier ? Trois semaines après la clôture, le 30 décembre 2014, de l’instruction judiciaire, ouverte en 2010, sur la vague de suicides de salariés de France Télécom, la direction du groupe, (...)

  • Soupçon de doute dans Le Monde

    25 février 2012

    « Ces sondages qui troublent la campagne » affichait en Une le journal Le Monde du 25 février 2012. Titre paradoxal quand on sait les nombreuses publications que le quotidien consacre aux sondages. Les (...)