observatoire des sondages

Commenter les sondages : un exercice difficile

mardi 14 décembre 2010

Il faut rendre justice aux interprètes des évolutions sans lendemains et, quoiqu’ils en disent, soucieux de ne pas mécontenter les commanditaires. Le résultat prend souvent des allures comiques... discrètes. Pour illustration, quelques extraits du commentaire du dernier baromètre BVA-Orange-L’Express-France Inter (30 novembre 2010) :

- « Fillon a pris le pouvoir dans l’opinion ».

- « Certes, la prestation télévisée de Nicolas Sarkozy a été plutôt réussie mais le changement de style tant commenté qu’il voulait afficher n’a pas du tout convaincu ».

- « Le fillonisme n’existe pas encore mais il dispose en tout cas d’un joli potentiel ».

Sans commentaire...

Lire aussi

  • Coronavirus : pendant le confinement, les sondages continuent

    19 mars 2020

    Depuis le 14 mars 2020 les commerces « non essentiels » sont fermés par décision du Premier ministre pour cause d’épidémie de Covid-19, sauf celui des opinions.
    Après avoir défendu, puis désapprouvé (...)

  • La commission des sondages ouvre-t-elle son courrier ?

    24 février 2017

    Tous les sondeurs sont tenus par la loi de faire parvenir une notice détaillée de leurs sondages (en rapport direct ou indirect avec une élection) à la commission des sondages qui les publie sur son (...)

  • Répondre aux mauvais sondages

    16 octobre 2014

    Si l’on en croit l’Express (16 octobre 2014), Nicolas Sarkozy opère des changements majeurs dont on appréciera l’humour involontaire :
    Première différence, loin d’être anodine : Nicolas Sarkozy n’était (...)