observatoire des sondages

Critique des sondages : une spécificité française ?

vendredi 13 novembre 2009

Les sondeurs français se plaisent régulièrement à répéter lorsqu’ils sont l’objet de critiques, que celles-ci constituent une spécificité française, manifestation regrettable, selon eux, d’un irréductible provincialisme, un trait culturel en somme, quand dans le reste du monde les sondages et les instituts qui les fabriquent sont reconnus à leur juste valeur et ne font plus l’objet de discussions.
Comment comprendre alors que le prochain congrès mondial de l’International Sociological Association comprenne une session intitulée : Why do poll go wrong… sometimes ? Cette vénérable et très sérieuse institution serait-elle à son tour touchée par une bouffée de particularisme à la française ?

Lire aussi

  • Sondages et présidentielle : comptes des campagnes 2007, 2012 et 2017

    12 mai 2018

    Le 13 février 2018 la CNCCFP [1] validait les comptes de campagne des candidats à la présidentielle de 2017. On peut désormais dresser un tableau comparatif des dépenses en enquêtes et sondages qu’ils (...)

  • Le Parisien et les sondages : une fake news pour annoncer leur retour

    24 avril 2018

    Un an après avoir renoncé à commander des sondages, Le Parisien a annoncé sur France Inter par la voix de son directeur des rédactions Stéphane Albouy, qu’il allait bientôt revenir sur cette décision (6 (...)

  • Sonder sans sondage ni doute

    15 avril 2018

    Fournisseur officiel de la chaine d’info en continu BFMTV, le sondeur Elabe, en la personne de son Pdg Bernard Sananès (ancien journaliste et conseiller en communication), est venu présenter ce (...)