observatoire des sondages

Critique des sondages : une spécificité française ?

vendredi 13 novembre 2009

Les sondeurs français se plaisent régulièrement à répéter lorsqu’ils sont l’objet de critiques, que celles-ci constituent une spécificité française, manifestation regrettable, selon eux, d’un irréductible provincialisme, un trait culturel en somme, quand dans le reste du monde les sondages et les instituts qui les fabriquent sont reconnus à leur juste valeur et ne font plus l’objet de discussions.
Comment comprendre alors que le prochain congrès mondial de l’International Sociological Association comprenne une session intitulée : Why do poll go wrong… sometimes ? Cette vénérable et très sérieuse institution serait-elle à son tour touchée par une bouffée de particularisme à la française ?

Lire aussi

  • Une place au paradis

    27 février 2024

    « 84% des Français considèrent la France comme une nation de culture et tradition catholique ». Parue dans le Journal du Dimanche le 25 février une telle annonce ne manquera pas de réjouir l’Eglise (...)

  • Attal versus Goldman

    5 février 2024

    Si Jean-Jacques Goldman (à son corps défendant faut-il le rappeler) condense à lui seul toute la vacuité et l’imposture des mesures sondagières et tout particulièrement celle de la popularité, il faut (...)

  • La clairvoyance arrive enfin sur un plateau

    5 septembre 2023

    Tout le monde sait ou devrait savoir tant cela va de soi, et ne jamais l’oublier, que sonder c’est avant tout poser une question (au minimum). C’est ce qu’a rappelé R. Pila, éditorialiste à LCI pour (...)