observatoire des sondages

Piqure de rappel aux économètres prophètes

jeudi 10 mai 2012

Est-ce vraiment faire preuve d’indélicatesse que de rappeler aux économètres qui s’étaient aventurés à faire des prophéties combien ils se sont trompés ? (Cf. Des économistes qui se prennent pour des cartomanciennes) [1]. Ce n’est pas une surprise pour nous qui dénions toute valeur prédictive à l’économétrie en matière de vote (et sans doute aussi en économie), mais il faut bien le rappeler à ceux qui se trompent tout sachant qu’ils recommenceront à la première occasion.


[1Voir notamment « La prévision qui donne Sarkozy vainqueur » (L’Express, 7 mars 2012) ; et « Présidentielle : Pourquoi François Hollande ne sera pas élu » (Contrepoints.fr, 13 février 2012).

Lire aussi

  • Le « retour » des poncifs

    16 novembre 2016

    La défaite d’Hillary Clinton et par conséquent des sondeurs américains a contraint les sondeurs français à imaginer une nouvelle ligne de défense de leur profession : l’immunité. Le fiasco du 8 novembre (...)

  • « Des réformes... et vite » : quand la réponse est dans la question

    18 octobre 2016

    Huit Français sur dix (81%) se disent favorables à la tenue de référendums sur de grandes réformes lors des trois premiers mois suivant l’élection présidentielle de 2017, selon un sondage Ifop pour le (...)

  • La crise de foi de Nicolas Sarkozy

    10 octobre 2016

    Nicolas Sarkozy ne croit pas aux sondages et pour qu’on ne s’y trompe pas, il le dit tous les jours.
    Les journalistes l’y poussent en rappelant - pernicieusement ? - ses mauvais résultats. (...)