observatoire des sondages

Quand la presse fait un vote de paille pour entretenir les stéréotypes nationaux

samedi 14 septembre 2013

Réunis dans un réseau de presse (Europa), The Guardian, El Païs, La Stampa et Le Monde ont mené et publié conjointement une enquête sur la perception des Allemands par les Européens. Il s’agit en fait d’un vote de paille mené auprès de lecteurs internautes. Le commentateur commence sagement en lui déniant toute pertinence statistique : « Such surveys can never be statistically relevant because of the self-selecting nature of the exercise » (The Guardian, 10 septembre 2013). Inhabituel et bizarre car à quoi bon continuer. Il en fallait pourtant plus pour le dissuader de se livrer à un commentaire inutile. Le résultat était-il intéressant malgré tout ? Les Allemands sont vus par les lecteurs comme « efficaces, organisés et gagnants ou bien arrogants dominateurs et autoritaires » (Le Monde 10 septembre 2013), soit les deux versants d’un stéréotype national. On reste dubitatif.

Lire aussi

  • Ridicule incertitude

    18 avril 2017

    Pour un scientifique l’incertitude serait plutôt associée à la modestie. Après des mois de pourcentages d’intentions de vote pour l’élection présidentielle de 2017, l’omniprésence des sondeurs bavards sur (...)

  • Les esprits s’échauffent

    12 avril 2017

    A l’approche du premier tour de scrutin les supputations sondagières prennent une tournure délirante.
    Les scores d’intention de vote qu’attribuent depuis quelques semaines les sondeurs à Jean-luc (...)

  • Législatives aux Pays-Bas : quand la presse parie sur un nouveau fiasco sondagier

    15 mars 2017

    Les fiascos répétés des sondages à travers le monde n’ont manifestement pas incité les journalistes à réduire, à défaut de la stopper, leur consommation. Exit le Brexit, les élections US, les primaires de (...)