observatoire des sondages

Quand la presse fait un vote de paille pour entretenir les stéréotypes nationaux

samedi 14 septembre 2013

Réunis dans un réseau de presse (Europa), The Guardian, El Païs, La Stampa et Le Monde ont mené et publié conjointement une enquête sur la perception des Allemands par les Européens. Il s’agit en fait d’un vote de paille mené auprès de lecteurs internautes. Le commentateur commence sagement en lui déniant toute pertinence statistique : « Such surveys can never be statistically relevant because of the self-selecting nature of the exercise » (The Guardian, 10 septembre 2013). Inhabituel et bizarre car à quoi bon continuer. Il en fallait pourtant plus pour le dissuader de se livrer à un commentaire inutile. Le résultat était-il intéressant malgré tout ? Les Allemands sont vus par les lecteurs comme « efficaces, organisés et gagnants ou bien arrogants dominateurs et autoritaires » (Le Monde 10 septembre 2013), soit les deux versants d’un stéréotype national. On reste dubitatif.

Lire aussi

  • Délires

    27 avril 2017

    La perspective (selon les sondages) d’une victoire confortable d’Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle ne réjouit manifestement pas toute la presse, celle partageant des affinités (...)

  • De la sincérité

    21 avril 2017

    A quelques heures du premier tour de la présidentielle les efforts des sondeurs et de la presse pour accréditer l’idée qu’une partie importante des électeurs ne serait pas encore sûre de son vote ne se (...)

  • La riposte des sondeurs

    19 avril 2017

    A l’approche du premier tour de l’élection présidentielle avec de telles incertitudes dans les sondages que les sondeurs ne sont plus sûrs de rien et suite à la diffusion dans Envoyé Spécial de « (...)