observatoire des sondages

Une élection est-elle un sondage ?

mardi 22 mars 2011

Quelques lapsus des participants de l’émission C dans l’air (17 mars 2011) :

- Axel de Tarlé (France 5) : « On vote ce week-end pour les cantonales, et c’est la dernière fois que l’on vote avant les présidentielles de l’année prochaine. Alors peut-on parler d’un sondage grandeur nature en quelque sorte ? »

- Frédéric Dabi (directeur du département opinion et stratégie d’entreprises de l’Ifop) : « Ce scrutin est le dernier rendez-vous électoral, le sondage en grand avant l’élection présidentielle ».

- Pascal Perrineau (directeur du Cevipof) : « Je me souviens d’un sondage de l’institut CSA avec plus de 53% de suffrages exprimés. »

- Yves Thréard (directeur adjoint de la rédaction du Figaro) : « La popularité relative de Marine Le Pen, voire de Jean Luc Mélenchon dans les différents sondages qui sont faits actuellement (...) ce sont aussi des votes de rejet, ça ne veut pas dire nécessairement que l’électeur, ou le sondé plutôt, adhère à tout ce que dit l’intéressé ».

- Axel de Tarlé (France 5) : « Ce week-end ce n’est pas un sondage, on vote véritablement, et c’est la dernière fois qu’on vote avant les élections de 2012, ça sera pour Marine Le Pen l’occasion de mesurer dans les urnes sa popularité ? ».

Lire aussi

  • Un mandat sous de mauvais auspices

    27 mai 2022

    A peine formé le premier gouvernement d’Emmanuel Macron a été accueilli par une première salve d’évaluations sondagières négatives. L’expression pour ceux qui ont voté pour ce dernier, du moins une partie, (...)

  • Le Monde diplomatique se convertit-il à la politologie ?

    11 mai 2022

    La victoire d’Emmanuel Macron a mis très en colère Le Monde diplomatique qui le dit haut et clair. Jusqu’à utiliser des arguments utilisés d’habitude par d’autres. A la une, un long éditorial (...)

  • Le secret sans secrets

    7 mai 2022

    Le Monde s’est mêlé de faire une enquête sur les sondages commandés par l’agence gouvernementale du SIG ou Service d’information du Gouvernement. Exploitant la brèche ouverte par Raymond Avrillier qui (...)