observatoire des sondages

Avoir confiance dans des mis en examen ?

mardi 30 août 2016

Selon Ipsos la confiance des « sympathisants » LR à l’égard de Nicolas Sarkozy aurait reculé de 13 points (55% d’opinions favorables) entre juin et août 2016 (Ipsos-Le Point, 22 août 2016) [1].

- L’ancien président de la République a été mis en examen pour corruption active, trafic d’influence actif et recel de violation du secret professionnel dans l’affaire dite « des écoutes » le 1 juillet 2014. Il a également été mis en examen le 16 février 2016 pour financement illégal de sa campagne présidentielle de 2012.

- Ipsos, pour sa part, a été mis en examen le 17 mars 2016 pour recel de favoritisme dans l’enquête sur les sondages de l’Elysée [2].

- Question : peut-on leur faire confiance ?


[1Avant sa déclaration de candidature à la primaire de droite.

[2Affaire pour laquelle Nicolas Sarkozy bénéficie, pour l’instant, de son immunité présidentielle.

Lire aussi

  • La crise de foi de Nicolas Sarkozy

    10 octobre 2016

    Nicolas Sarkozy ne croit pas aux sondages et pour qu’on ne s’y trompe pas, il le dit tous les jours.
    Les journalistes l’y poussent en rappelant - pernicieusement ? - ses mauvais résultats. (...)

  • Quand les politiques se servent de la critique des sondages

    10 octobre 2016

    C’est un phénomène bien connu la critique des sondages ne vient à l’esprit des politiques, la plupart du temps, que lorsque les résultats ne leur plaisent pas (cf. Primaire à droite : un candidat (...)

  • Primaire à droite : Nicolas Sarkozy « trahi » par son ancien sondeur

    27 mai 2016

    Qu’il semble lointain ce 2 février 2010, jour où OpinionWay et Marianne se retrouvaient devant le tribunal. Le sondeur s’estimait alors diffamé par le magazine qui avait publié quelques mois plutôt (...)