observatoire des sondages

Avoir confiance dans des mis en examen ?

mardi 30 août 2016

Selon Ipsos la confiance des « sympathisants » LR à l’égard de Nicolas Sarkozy aurait reculé de 13 points (55% d’opinions favorables) entre juin et août 2016 (Ipsos-Le Point, 22 août 2016) [1].

- L’ancien président de la République a été mis en examen pour corruption active, trafic d’influence actif et recel de violation du secret professionnel dans l’affaire dite « des écoutes » le 1 juillet 2014. Il a également été mis en examen le 16 février 2016 pour financement illégal de sa campagne présidentielle de 2012.

- Ipsos, pour sa part, a été mis en examen le 17 mars 2016 pour recel de favoritisme dans l’enquête sur les sondages de l’Elysée [2].

- Question : peut-on leur faire confiance ?


[1Avant sa déclaration de candidature à la primaire de droite.

[2Affaire pour laquelle Nicolas Sarkozy bénéficie, pour l’instant, de son immunité présidentielle.

Lire aussi

  • Sondages et présidentielle : comptes des campagnes 2007, 2012 et 2017

    12 mai 2018

    Le 13 février 2018 la CNCCFP [1] validait les comptes de campagne des candidats à la présidentielle de 2017. On peut désormais dresser un tableau comparatif des dépenses en enquêtes et sondages qu’ils (...)

  • Grèves : le tribunal de l’opinion ?

    5 avril 2018

    Les commentaires de presse l’affirment unanimement : le sort de la grève des cheminots va se jouer devant l’opinion. Ils l’affirment d’autant plus surement qu’ils disent aussi que ce sont les acteurs (...)

  • Popularité de Poutine : la plaisanterie

    11 mars 2018

    Si la presse française relaye et commente avec constance et régularité la popularité sondagière des politiques français et ses oscillations perpétuelles, elle manifeste plus de retenue concernant les (...)