observatoire des sondages

Coronavirus : pendant le confinement, les sondages continuent

jeudi 19 mars 2020

Depuis le 14 mars 2020 les commerces « non essentiels » sont fermés par décision du Premier ministre pour cause d’épidémie de Covid-19, sauf celui des opinions.

Après avoir défendu, puis désapprouvé quelques jours plus tard, le maintien du scrutin du 1er tour des municipales [1] les sondages continuent malgré le confinement, puisque c’est au tour de l’inquiétude de la population face à la pandémie d’être « marchandisée » (81% des sondés par Elabe exprimant leur inquiétude) [2]. Des « informations » essentielles ? Pour ceux qui en vivent assurément.


[1Cf. Odoxa, France Info, le Figaro, 12 mars 2020. 64% approuvant la décision du gouvernement de maintenir le scrutin, 61% estimant le coronavirus sans incidence sur leur participation. On sait ce qu’il en est advenu, 55,36% d’abstention 20 points de plus qu’en 2014. Cf. Harris Interactive-Epoka, TF1, RTL, 15 mars 2020. 60 % des sondés estimant qu’il fallait reporter l’élection.

[2Cf. Elabe, Berger-Levrault (éditeur de logiciels), BFMTV, 18 mars 2020.

Lire aussi

  • Lucidité de sondeur

    17 avril 2020

    Fallait-il voter le 15 mars 2020, soit deux jours à peine avant l’entrée en vigueur du confinement général pour cause de pandémie de covid-19 ? On connait la réponse des principaux responsables (...)

  • Nicolas Sarkozy contre les sondages

    3 avril 2016

    Incroyable ou presque : Nicolas Sarkozy ne croit pas que les sondages reflètent l’humeur « réelle du pays » (Le Monde, 2 avril 2016).
    Pire, il assure encore que « si on gouvernait la France avec les (...)

  • Répondre aux mauvais sondages

    16 octobre 2014

    Si l’on en croit l’Express (16 octobre 2014), Nicolas Sarkozy opère des changements majeurs dont on appréciera l’humour involontaire :
    Première différence, loin d’être anodine : Nicolas Sarkozy n’était (...)