observatoire des sondages

Epiménide le crétois

mercredi 15 mars 2017

On rappellera à tout hasard l’aporie d’Epiménide :

- Epiménide dit que les Crétois sont des menteurs

- Epiménide est crétois

On peut se demander si les journalistes ne sont pas systématiquement dans la même situation qu’Epiménide dès lors qu’ils parlent de sondages. Ainsi, dans Libération le rédacteur en chef adjoint du service France écrit dans un édito titré : « les sondages miroir des indécis » :

« si aujourd’hui beaucoup d’électeurs de gauche hésitent encore sur leur bulletin de vote, c’est parce qu’ils veulent être sûrs de pouvoir écarter le scénario noir d’une confrontation entre Marine Le Pen et François Fillon au deuxième tour de scrutin » (Libération, 15 mars 2017).

Comment le sait-il ?

Les sondages bien sûr ! Comment les sondages incapables de statuer sur les opinions « trop indécises » pourraient statuer sur l’indécision ? Et de nous donner des chiffres « le socle des irréductibles » : « 50% pour Macron, contre 72% pour Fillon ou 81% pour Le Pen. Un ratio équivalent pour Hamon ou Mélenchon » (Libération, Ibid).

Est-ce si sûr ? surtout quand on affirme à propos des sondages en début d’article : « leur caractère prédictif n’a jamais été aussi peu fiable ».

Un cas d"école pour les centres de formation de journalistes et les dialecticiens.

Lire aussi

  • Une websérie dans le monde des sondages

    27 mai 2018

    Le lieu n’a pas l’air de se prêter au rire. Pourtant, DoXa, une websérie met en scène la vie d’un « institut » baptisé IFLOP dans lequel un chargé d’études donne à un commanditaire les chiffres d’un (...)

  • Odoxa, sondeur, pompier-pyromane : la violence comme gage de popularité

    6 janvier 2018

    On sait que la notoriété est une donnée essentielle pour tous les professionnels de la politique. On sait également depuis Erostrate, brûlant du désir de devenir illustre, et qui pour se faire incendia (...)

  • Lynchage sondagier

    31 mai 2017

    Selon un sondage Harris Interactive effectué par internet (Atlantico, 31 mai 2017), « les Français ont tranché » en « jugeant » que deux ministres mis en cause - Richard Ferrand et Marielle de Sarnez - (...)