observatoire des sondages

Faux mais dérisoire ? La sélection de Benzema

mercredi 2 mars 2016

Qui aura prêté un peu d’attention à ce résultat de sondage erroné mais tellement peu important ?

- Sept Français sur dix sont opposés à la sélection de Karim Benzema, mis en examen dans la fameuse affaire du chantage à la sex-tape, pour l’Euro-2016, selon un Baromètre Sport réalisé pour RTL et Winamax, diffusé dimanche (...) L’enquête a été réalisée le 25 février par Odoxa sur « un échantillon de 996 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus ». Le sondage fait la distinction entre l’ensemble des Français et les amateurs de football, (AFP, 28 février 2016, repris par une grande partie de la presse) [1].

Faux ? La plupart des Français s’en f...

Tellement peu important ? Le sujet est en effet dérisoire. Par contre, on n’est pas si sûr qu’à force de publier des énoncés biaisés, le résultat ne soit pas celui de l’insensibilisation à des choses plus importantes, voire de l’addiction à l’insignifiance.


[1Elabe avait déjà fait parler « les Français » à ce propos : « 82% des Français ne veulent plus voir Benzema chez les Bleus », BFM-TV, 2 décembre 2015. Pour ne rien dire des multiples votes de paille sur les sites d’informations sportives et généralistes.

Lire aussi

  • Macron : comment les sondages créent l’impopularité

    1er septembre 2017

    Rentrée politique répétitive envahie par les sondages à la faveur d’un « événement » qu’ils ont produit : Emmanuel Macron est impopulaire... déjà.
    « 57% de Français mécontents » pour l’Ifop et le Jdd qui (...)

  • FN : coup de jeune artificiel

    17 décembre 2016

    « Le FN en tête des partis dont les jeunes se sentent le plus proches » (AFP, 16 décembre 2016). On doit apprécier ce titre au FN. Qu’en est-il ?
    Un sondage Odoxa-Dentsu-France Info place effectivement le (...)

  • Marine Le Pen au second tour : autopsie d’une désinformation

    27 septembre 2016

    Les sondages annoncent avec constance la présence de Marine Le Pen au deuxième tour de l’élection présidentielle. Si bien que nul ne semble plus en douter comme d’une certitude. Une certitude qui (...)