observatoire des sondages

Fonctionnaire : l’éternel tête de Turc

vendredi 25 septembre 2015

Les fonctionnaires sont depuis longtemps l’une des têtes de Turc préférées du Figaro et de OpinionWay toujours réunis dans la publication de sondages pour « faire avancer la cause ».

A la faveur d’une « petite phrase », dont la presse raffole, d’Emmanuel Macron, ministre des finances qui a critiqué leur statut et la sécurité de l’emploi dont ils bénéficient, le couple de doxosophes renoue encore avec la logique du ressentiment primaire du « pourquoi eux et pas nous ? » (OpinionWay-Le figaro, 23 septembre 2015). 70% des sondés partagent l’avis d’Emmanuel Macron, comme 57% des sympathisants se déclarant socialistes, par ailleurs "62% des Français seraient favorables à la suppression de l’emploi à vie des fonctionnaires"

Ainsi les résultats sont certains. On obtient forcément un avis favorable escompté - les fonctionnaires étant minoritaires dans l’échantillon - comme n’importe quel autre groupe social sur lequel on aurait interrogé en évoquant quelque chose que "les autres" n’ont pas. Mais si on ne le fait pas pour "les autres", on le fera et le refera pour les fonctionnaires. Un seul petit exemple : les journalistes du Figaro (comme tous les autres titulaires de la carte de presse et les journalistes assimilés) d’un abattement fiscal pour frais d’emploi forfaitaire d’un montant de 7 650 euros quand tous les autres salariés n’ont que 10 % d’abattement. Un sondeur poserait-il la question de réduire l’abattement au niveau commun de 10 % et donc de supprimer l’abattement supplémentaire de 7650 euros, on imagine que la réponse est dans la question. Que les journalistes se rassurent, les sondeurs ne leur feront pas ce mauvais coup. Qu’ils se rassurent, les politiciens n’évoqueront pas la question non plus.

Lire aussi

  • Les sondeurs face au covid-19 : l’occasion manquée

    17 avril 2020

    Comme la grande majorité des entreprises du secteur dit marchand les sociétés de sondages ont vu leurs activités sensiblement décroître depuis le confinement lié à la pandémie du covid-19. Sauf une, la (...)

  • Il y a 39 ans : F. Mitterrand, les sondages et la peine de mort

    9 mars 2020

    Le 16 mars 1981, invité à l’émission « Cartes sur table » d’Antenne 2 François Mitterrand, alors candidat à l’élection présidentielle, déclare ouvertement son opposition à la peine capitale en dépit des (...)

  • Casse-tête sondagier

    30 novembre 2019

    L’agence de lobbying Dentsu Consulting assistée par le sondeur Odoxa assure que « les Français » sont favorables au deux tiers à la journée de grève du 5 décembre (France Info et le Figaro, 28 novembre (...)