observatoire des sondages

François Hollande en sondeur et critique

jeudi 9 mars 2017

Amateur de confidences, François Hollande vient de livrer cette évaluation peu banale pour un Président de la République sur le score du FN : Les sondages sous-estimeraient les intentions de vote en faveur de Marine Le Pen [1].

Comment le juge-t-il ? En prenant connaissance des chiffres des sondages bien sûr. Comment conclut-il à une sous-estimation ? Les entreprises de sondages ne donnant pas leurs redressements, il faut croire que c’est une impression que l’on appelle le doigt mouillé. Maisi alors que ne critique-t-il pas la technologie des sondages. On sait qu’il fut pourtant hostile à la dernière réforme votée par amendement le 25 avril 2016. Il est vrai qu’en ce temps-là, il se voyait en candidat et recourait d’ailleurs au service d’un sondeur censé le remettre en selle. Raté.


[1Cf. « Election présidentielle : François Hollande estime que la campagne électorale n’est pas à la hauteur », Le Monde, 8 mars 2017.

Lire aussi

  • Une websérie dans le monde des sondages

    27 mai 2018

    Le lieu n’a pas l’air de se prêter au rire. Pourtant, DoXa, une websérie met en scène la vie d’un « institut » baptisé IFLOP dans lequel un chargé d’études donne à un commanditaire les chiffres d’un (...)

  • Epiménide le crétois

    15 mars 2017

    On rappellera à tout hasard l’aporie d’Epiménide :
    Epiménide dit que les Crétois sont des menteurs
    Epiménide est crétois
    On peut se demander si les journalistes ne sont pas systématiquement dans la (...)

  • Un moratoire du Monde

    21 janvier 2017

    Le Monde a renoncé à publier des sondages sur la primaire PS. On l’apprend quasiment par raccroc de la plume du médiateur qui répond ainsi à des lecteurs s’étonnant de cette absence (Le Monde, 20 janvier (...)