observatoire des sondages

Lynchage sondagier

mercredi 31 mai 2017

Selon un sondage Harris Interactive effectué par internet (Atlantico, 31 mai 2017), « les Français ont tranché » en « jugeant » que deux ministres mis en cause - Richard Ferrand et Marielle de Sarnez - devraient démissionner avec 73 % dans un cas qui défraie la chronique depuis une semaine, 62 % dans l’autre qui a émergé la veille. Nul doute que les sondés ont eu le temps d’approfondir les dossiers.

Une justice de lynchage sondagier qui n’a semblé inquiéter personne. En tout cas ni les sondeurs qui l’ont initié, ni les sondés qui ont répondu (en échange il est vrai d’une rétribution), ni la presse qui a publié. Une solution pour diminuer le budget de la justice ?

JPEG - 136.5 ko
JPEG - 118.9 ko
JPEG - 74.6 ko
JPEG - 110 ko
JPEG - 89 ko
JPEG - 119.1 ko
JPEG - 119 ko
JPEG - 105.1 ko
JPEG - 95.3 ko
JPEG - 115 ko
JPEG - 127.6 ko
JPEG - 138.8 ko
JPEG - 121.3 ko
JPEG - 71.8 ko
JPEG - 77.5 ko

Lire aussi

  • Les sondeurs face au covid-19 : l’occasion manquée

    17 avril 2020

    Comme la grande majorité des entreprises du secteur dit marchand les sociétés de sondages ont vu leurs activités sensiblement décroître depuis le confinement lié à la pandémie du covid-19. Sauf une, la (...)

  • Il y a 39 ans : F. Mitterrand, les sondages et la peine de mort

    9 mars 2020

    Le 16 mars 1981, invité à l’émission « Cartes sur table » d’Antenne 2 François Mitterrand, alors candidat à l’élection présidentielle, déclare ouvertement son opposition à la peine capitale en dépit des (...)

  • Casse-tête sondagier

    30 novembre 2019

    L’agence de lobbying Dentsu Consulting assistée par le sondeur Odoxa assure que « les Français » sont favorables au deux tiers à la journée de grève du 5 décembre (France Info et le Figaro, 28 novembre (...)