observatoire des sondages

Lynchage sondagier

mercredi 31 mai 2017

Selon un sondage Harris Interactive effectué par internet (Atlantico, 31 mai 2017), « les Français ont tranché » en « jugeant » que deux ministres mis en cause - Richard Ferrand et Marielle de Sarnez - devraient démissionner avec 73 % dans un cas qui défraie la chronique depuis une semaine, 62 % dans l’autre qui a émergé la veille. Nul doute que les sondés ont eu le temps d’approfondir les dossiers.

Une justice de lynchage sondagier qui n’a semblé inquiéter personne. En tout cas ni les sondeurs qui l’ont initié, ni les sondés qui ont répondu (en échange il est vrai d’une rétribution), ni la presse qui a publié. Une solution pour diminuer le budget de la justice ?

JPEG - 136.5 ko
JPEG - 118.9 ko
JPEG - 74.6 ko
JPEG - 110 ko
JPEG - 89 ko
JPEG - 119.1 ko
JPEG - 119 ko
JPEG - 105.1 ko
JPEG - 95.3 ko
JPEG - 115 ko
JPEG - 127.6 ko
JPEG - 138.8 ko
JPEG - 121.3 ko
JPEG - 71.8 ko
JPEG - 77.5 ko

Lire aussi

  • « Qu’ils s’en aillent tous », sondeurs compris ?

    18 avril 2018

    Les années passent et rien ne semble vouloir enrayer la méfiance voire le rejet que suscitent les professionnels de la politique, ceux qui en vivent, au premier rang desquels figure bien sûr les (...)

  • Complotisme : fake news à la une (II)

    13 janvier 2018

    Ce qui apparaissait dès les premiers pas comme des malfaçons (cf. Complotisme : fake news à la une), communes à la production sondagière habituelle - un QCM, copié-collé des enquêtes de consommation sur (...)

  • Complotisme : fake news à la une (I)

    10 janvier 2018

    L’Ifop, la fondation Jean Jaurès et le site internet associatif Conspiracy Watch ont choisi le moment « anniversaire » des attentats de janvier 2015 pour publier un sondage sur la crédulité des (...)