observatoire des sondages

Lynchage sondagier

mercredi 31 mai 2017

Selon un sondage Harris Interactive effectué par internet (Atlantico, 31 mai 2017), « les Français ont tranché » en « jugeant » que deux ministres mis en cause - Richard Ferrand et Marielle de Sarnez - devraient démissionner avec 73 % dans un cas qui défraie la chronique depuis une semaine, 62 % dans l’autre qui a émergé la veille. Nul doute que les sondés ont eu le temps d’approfondir les dossiers.

Une justice de lynchage sondagier qui n’a semblé inquiéter personne. En tout cas ni les sondeurs qui l’ont initié, ni les sondés qui ont répondu (en échange il est vrai d’une rétribution), ni la presse qui a publié. Une solution pour diminuer le budget de la justice ?

JPEG - 136.5 ko
JPEG - 118.9 ko
JPEG - 74.6 ko
JPEG - 110 ko
JPEG - 89 ko
JPEG - 119.1 ko
JPEG - 119 ko
JPEG - 105.1 ko
JPEG - 95.3 ko
JPEG - 115 ko
JPEG - 127.6 ko
JPEG - 138.8 ko
JPEG - 121.3 ko
JPEG - 71.8 ko
JPEG - 77.5 ko

Lire aussi

  • « Les sondages de l’Elysée » version autrichienne

    12 octobre 2021

    Il n’y a pas qu’en France, on peut s’en douter, que les sondages sont utilisés comme « arme politique ». En Autriche aussi. Un usage qui n’a pas échappé non plus au parquet anti-corruption du pays. (...)

  • Les pousse-au-crime et la peine de mort

    2 octobre 2020

    On connait le goût des sondeurs pour la provocation, les sondages pousse-au-crime, sur des sujets délicats et sensibles, publiés le plus souvent opportunément lors d’événements ou faits divers (...)

  • Les sondeurs face au covid-19 : l’occasion manquée

    17 avril 2020

    Comme la grande majorité des entreprises du secteur dit marchand les sociétés de sondages ont vu leurs activités sensiblement décroître depuis le confinement lié à la pandémie du covid-19. Sauf une, la (...)