observatoire des sondages

Public Sénat : deux records d’un coup

jeudi 1er décembre 2016

La chaine Public Sénat a assurément battu un record de rapidité en diffusant dès le soir du deuxième tour de l’élection primaire de la droite et du centre un sondage sur les intentions de vote à l’élection présidentielle de 2017.

En cohérence avec une présence ordinaire des sondages sur cette chaîne. Un record d’addiction en somme. Après que le Sénat ait adopté une réforme des sondages en 2011 à l’unanimité et ait joué le rôle initiateur dans l’introduction d’un amendement dans la loi du 25 avril 2016, renforçant les exigences légales en matière de sondages, Cette appétence de la chaine parlementaire pour ce dont l’institution se défie laisse rêveur. Un exemple d’indépendance de la ligne éditoriale ? A moins que ce ne soit qu’une contradiction.

Lire aussi

  • Macron : comment les sondages créent l’impopularité

    1er septembre 2017

    Rentrée politique répétitive envahie par les sondages à la faveur d’un « événement » qu’ils ont produit : Emmanuel Macron est impopulaire... déjà.
    « 57% de Français mécontents » pour l’Ifop et le Jdd qui (...)

  • Entre amis : la commission, les sondeurs...et Emmanuel Macron

    27 janvier 2017

    Le 13 décembre 2016, la commission des sondages publiait un court bilan de son activité pour les années 2015 et 2016. On sait que son contrôle est non seulement rare mais pas sévère pour ne pas dire (...)

  • Le matraquage Macron ou les ressorts de la popularité

    25 avril 2016

    Cent-quarante-deux ! C’est le nombre de sondages publiés dans la presse ayant pour objet Emmanuel Macron.
    S’ils ne concernent pas tous exclusivement le ministre de l’Economie cette masse conséquente (...)