observatoire des sondages

François Hollande à la une de Libération : du petit « sondage » au grand hommage

vendredi 14 janvier 2011

A ceux qui s’interrogent sur l’utilité des sondages, le quotidien Libération vient d’apporter une réponse : faire de la publicité (cf. Libération, 12 janvier 2011). Et comme toute publicité la vérité du message, ici, le sondage, n’est pas un critère essentiel. « François Hollande progresse dans les sondages » affirme à la une Libération à l’appui d’une photo de l’ancien premier secrétaire du PS ajustant une paire de lunettes. A y regarder de plus près, il s’agit d’un sondage Ifop dont nous avons signalé la bizarrerie (cf. les sympathisants socialistes sont-ils de gauche ?). Qui de Libération ou de François Hollande a appelé le premier pour proposer ce petit arrangement de quatre pleines pages dans le quotidien ? Deux sondeurs ont été associés à cette campagne publicitaire [1]. Sur sa candidature à la primaire du PS, François Hollande préfère considérer le résultat des élections cantonales de mars 2011 plutôt que les sondages à l’égard desquels il manifeste quelque réserve. Ils ne sont pas à son avantage. Face à l’insistance de ses interviewers opiniomanes qui évoquent un DSK écrasant les sondages, il lâche cependant : « c’est lorsqu’il aura éventuellement annoncé sa décision que les sondages auront un sens ». Ce scepticisme raisonnable n’interdit pas de profiter de sondages sans signification.


[1Frédéric Dabi pour l’Ifop, et le sondeur attitré de Libération François Miquet-Marty de Viavoice.

Lire aussi

  • Macron : comment les sondages créent l’impopularité

    1er septembre 2017

    Rentrée politique répétitive envahie par les sondages à la faveur d’un « événement » qu’ils ont produit : Emmanuel Macron est impopulaire... déjà.
    « 57% de Français mécontents » pour l’Ifop et le Jdd qui (...)

  • Autosatisfecit de sondeur

    24 avril 2017

    C’est peu dire qu’on s’y attendait. Après avoir répété à tort et travers pendant des mois que les sondages ne sont pas une prévision, et quelques heures encore avant le scrutin que tout était encore (...)

  • Le peuple du Trocadéro : la radicalisation des seniors

    6 mars 2017

    L’élection présidentielle a pris un tour tragicomique et inquiétant. L’appel au peuple du candidat Fillon, pour reprendre le nom du mouvement du général Boulanger, a forcément donné lieu à dénombrement. (...)