observatoire des sondages

Ifop : après la supercherie, la polémique.

mercredi 21 mars 2012

L’Ifop a exigé un droit de réponse à l’interview d’Alain Garrigou publiée dans le quotidien Sud-Ouest du mardi 20 mars 2012, revenant notamment sur les singulières pratiques de l’entreprise de sondages, qui s’est encore illustrée récemment (cf. La supercherie de l’Ifop et Tentative de putsch sondagier). Les arguments avancés, comme on pouvait s’y attendre, ne manquent pas de sel. Nous y reviendrons. Pour lire l’entretien et la réponse de l’Ifop : Présidentielle : il dénonce des sondages « inacceptables ».

PS : la réponse au « droit réponse » de l’Ifop

Lire aussi

  • Délires

    27 avril 2017

    La perspective (selon les sondages) d’une victoire confortable d’Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle ne réjouit manifestement pas toute la presse, celle partageant des affinités (...)

  • Hollande candidat ?

    23 décembre 2016

    Il y avait bien des raisons pour que le renoncement de François Hollande à la candidature présidentielle provoque une hausse de popularité. Il réunissait en effet ceux qui le soutenaient envers et (...)

  • La popularité de François Hollande est-elle une information ?

    5 décembre 2016

    On connait la défense des sondeurs face aux critiques relatives à la « justesse », à la pertinence, à l’intérêt... voire à l’absurdité de leurs mesures : juste « une info ».
    Cas pratique
    Après « (...)