observatoire des sondages

Ifop : après la supercherie, la polémique.

mercredi 21 mars 2012

L’Ifop a exigé un droit de réponse à l’interview d’Alain Garrigou publiée dans le quotidien Sud-Ouest du mardi 20 mars 2012, revenant notamment sur les singulières pratiques de l’entreprise de sondages, qui s’est encore illustrée récemment (cf. La supercherie de l’Ifop et Tentative de putsch sondagier). Les arguments avancés, comme on pouvait s’y attendre, ne manquent pas de sel. Nous y reviendrons. Pour lire l’entretien et la réponse de l’Ifop : Présidentielle : il dénonce des sondages « inacceptables ».

PS : la réponse au « droit réponse » de l’Ifop

Lire aussi

  • Se payer un sondage

    9 janvier 2022

    Si les sondeurs utilisent leurs sondages comme outil d’auto-promotion, destinés avant tout chose à entretenir leur notoriété, ils ne sont bien sûr pas les seuls à y avoir recours comme outil (...)

  • Et maintenant les sondages Bolloré...

    9 janvier 2022

    Devenu progressivement muet médiatiquement depuis son rachat par le groupe Bolloré en 2008 suivi en 2015 de son intégration au groupe Havas, le sondeur CSA tente depuis quelques mois un « come back (...)