observatoire des sondages

Primaire à droite : un candidat s’essaie à la critique des sondages

vendredi 23 septembre 2016

François Fillon (LCI, 21 septembre 2016) : « Je ne crois pas aux sondages sur les primaires. Je pense que personne ne sait aujourd’hui qui va aller voter, comment les Français vont aller voter ».

....Sauf les sondages de popularité, nettement plus favorables que ceux d’intentions de vote qui l’annoncent perdant à la primaire de la droite. Un grand classique de la « critique » des sondages par les politiques.

François Fillon (RTL, 5 septembre 2016) : « Moi ce que je regarde c’est les soutiens dont je bénéficie, c’est l’accueil que je reçois quand je me déplace dans le pays, c’est les sondages de popularité que vous évoquiez tout à l’heure ».

Lire aussi

  • Bilan du 1er tour, pour mémoire

    24 avril 2017

    Bien que cela ne soit pas un enjeu réel, sauf pour les sondeurs bien qu’ils s’en défendent, car quelles qu’elles soient leurs « performances » en matière de sondages électoraux ne changent rien à (...)

  • Fillon ou anticipons l’opinion

    6 février 2017

    On devait s’y attendre. Ils l’ont fait. La contre-attaque de François Fillon devait forcément être accompagnée d’un sondage d’opinion attestant l’inflexion de l’opinion publique.
    Il n’a même pas fallu (...)

  • Primaire de la droite : il ne s’est rien passé

    23 novembre 2016

    Au lendemain de la victoire de premier tour de François Fillon à la primaire de la droite, devançant très largement tous ses adversaires à la surprise générale (sondeurs compris), il n’était pas insensé (...)