observatoire des sondages

Sondages USA 2020 : une cuvée exceptionnelle

mercredi 4 novembre 2020

Le dépouillement des votes notamment ceux effectués par correspondance est à cette heure loin d’être terminé, mais on a d’ores et déjà une bonne idée de la qualité des sondages tant au niveau national qu’au niveau des Etats du scrutin présidentiel américain de 2020 : exceptionnellement désastreuse.

Le candidat démocrate J. Biden donné gagnant à coup sûr face à D. Trump, plus encore que H. Clinton quatre ans auparavant, y compris dans des « Etats clés » (par exemple la Floride ou le Texas) n’est ne l’est plus.

Sans surprise (pour l’Observatoire) le fiasco de 2016 n’a rien changé. La majorité de la presse, tout en appelant à la prudence, manière comme d’habitude d’entretenir un peu de suspense, s’est une fois encore appuyée sur l’expertise de ceux qui avaient précédemment failli. Les sondeurs assurant de leur côté que la profession avait depuis fait des progrès : toujours la même rengaine (cf. La musique des sondages).

En guise d’illustration du caractère exceptionnel de cette cuvée 2020 [1]. Suscitant un premier commentaire isolé et « passe partout » du quotidien français 20mn.

JPEG - 88.6 ko
JPEG - 64.4 ko
JPEG - 161.9 ko

A suivre...


[1Issu du site « fétiche » de nombre de medias américains et étrangers fivethirtyeight, 3 novembre 2020).

Lire aussi

  • USA 2020 : « les sondages ne se sont pas trompés »

    12 novembre 2020

    Chaque fois qu’un fiasco sondagier est trop évident, les sondeurs ne font pas profil bas. Ils se multiplient au contraire pour expliquer... qu’ils ne se sont pas trompés, ou pas tant que cela et (...)

  • « Suppression polls » : D. Trump « affine » sa critique des sondages

    6 novembre 2020

    Dans son discours passablement confus du 5 novembre 2020 dénonçant les tentatives de vol de « sa » victoire le président des Etats-Unis s’en est pris à nouveau aux sondages.
    Une charge qui n’est pas (...)

  • La musique des sondages

    26 octobre 2020

    Comme d’habitude, les élections présidentielles aux Etats-Unis suscitent leur flot continu de sondages. On a donc tendance à ne point y prêter garde. Et ne même plus trouver de raison d’en sourire. Il (...)