observatoire des sondages

Même les estimations étaient fausses

lundi 7 décembre 2015

Quand les sondeurs se trompaient sur les intentions de vote, ils se « rattrapaient » sur les estimations, ces opérations de projection à partir des premiers votes dépouillés. La confusion entre les deux opérations permettait de célébrer leur performance.

Depuis quelques années voire plus, les intentions de vote ont donné en France mais aussi dans d’autres pays, des prévisions très déficientes. Aux régionales de 2015, ils ne pourront même pas se « rattraper » avec les estimations. La soirée électorale a commencé avec des estimations faisant apparaître le FN largement en tête avec 30% environ des suffrages (cf. par exemple Ifop-Fiducial I>télé, 6 décembre 2015 [1]. Certaines estimations dépassant la barre symbolique des 30% (cf. slate.fr [2]), devant Les Républicains et le PS. A l’arrivée, les résultats officiels donnent le FN en tête, d’une courte tête avec 27,73 % devant Les Républicains et leurs alliés avec 27,25 % et le PS (et leurs alliés) avec 23,43 %. Il s’en est fallu de peu que l’ordre d’arrivée soit inversé. Ce n’est pas très grave sinon pour les commentateurs qui ont bavardé sur des chiffres faux. De toute façon, c’est déjà oublié.


[1

[2

Lire aussi

  • « La victoire du FN » ou l’échec d’une prophétie

    17 décembre 2015

    Bref aperçu de titres de presse
    C’était avant les régionales, plus précisément avant le premier tour (pour Paris Match et France Télévision) et avant le second (pour L’Obs et France Bleu). On connait (...)

  • La politologie à la rescousse du FN ?

    10 décembre 2015

    Les résultats du premier tour du scrutin régional n’ont pas calmé l’excitation des médias pour le Front national et les prophéties sur son « destin » électoral. Un mois avant le scrutin, Yves Thréard du (...)

  • Enquête Ipsos-Cevipof : ça commence mal

    7 décembre 2015

    Les cieux du dimanche 6 décembre 2015 n’ont guère été favorables au Cevipof et au marchand de sondages Ipsos.
    Les sondages d’intentions de vote étant les seuls dont l’exactitude peut être évaluée par (...)