observatoire des sondages

Bien que cela ne soit pas un enjeu réel, sauf pour les sondeurs bien qu’ils s’en défendent, car quelles qu’elles soient leurs « performances » en matière de sondages électoraux ne changent rien à l’affaire tant les sondages sont devenus la technologie de coordination de la compétition électorale et plus largement politique, qu’ils soient bons ou mauvais, il faut bien - pour mémoire - conclure sur la comparaison des résultats d’intentions de vote et des votes réels.

Comme le réclament les sondeurs, il faudrait comparer leurs derniers chiffrages avec les scores effectifs. Faisons-le :

Marine Le Pen Emmanuel Macron François Fillon Jean Luc Mélenchon
Résultats
définitifs [1]
21,53%
23,75%
19,91%
19,64%
OpinionWay [2]
22%
23%
21%
18%
Ipsos [3]
22%
24%
19%
19%
Ifop [4]
22,5%
24,5%
19,5%
18%
BVA [5]
23%
23%
19%
19,5%
Harris Interactive [6]
21%
24,5%
20%
19%
Kantar-TNS [7]
23%
24%
18,5%
18%
Elabe [8]
21,5%
24%
20%
19,5%
Odoxa [9]
23%
24,5%
19%
19%

Bien entendu il faut oublier tous les sondages - plusieurs centaines - qui ont annoncé avec une constance assez remarquable que Marine Le Pen arrivait en tête, etc...


[1Ministère de l’Intérieur, 24 avril 2017.

[2Les Echos, 21 avril 2017.

[3France Télévision, Radio France, 21 avril 2017.

[4Paris Match, CNews, Sud-radio, 21 avril 2017.

[5Orange, PQR, 21 avril 2017.

[6LCP-AN, 20 avril 2017.

[7Le Figaro, 18 avril 2017.

[8BFMTV, L’Express, 21 avril 2017.

[9Le Point, 21 avril 2017.

Lire aussi